Crédit : AFP

Tennis

Rafael Nadal et Novak Djokovic désapprouvent les changements

Publié | Mis à jour

Comme il fallait s’y attendre, les grands noms du tennis n’apprécient pas l’annonce faite par l’ATP et la WTA au sujet des changements mis en place dans le but d’accélérer le jeu. Les nouvelles règles seront appliquées dès la présentation des tournois de la Coupe Rogers de Toronto et de Montréal, le mois prochain.

Les joueurs devront se conformer à un délai maximal de 25 secondes, avec un chronomètre bien visible sur le court, pour effectuer leurs services, ce qui ne plaît pas à un gars comme Rafael Nadal, qui aime bien faire rebondir la balle plusieurs fois avant de la frapper.

«Je n’approuve pas ça, a dit Nadal. Il est important de réfléchir avant de frapper la balle, de penser en fonction de la tactique à adopter. À ce que je sache, les plus grands matchs de l’histoire ne se sont pas déroulés rapidement...»

Un chrono d’échauffement d’une minute sera également mis en place et un compte à rebours de cinq minutes débutera après le tirage du service pour indiquer le début de la période d’échauffement. Le juge de chaise informera les joueurs du nombre de minutes restant à écouler d’ici la fin de ladite période. En cas d’infraction, des amendes seront imposées.

«Je comprends pourquoi on impose ces changements, surtout celui qui a trait à la période d’échauffement, a commenté Novak Djokovic. On ne veut pas qu’un joueur prenne trop de temps assis sur sa chaise à boire de l’eau. Par contre, je n’aime pas l’idée du temps chronométré entre les points. Ce n’est pas juste pour les joueurs. Il faut cependant accepter ces changements et gérer la situation du mieux qu’on peut.»

Le baseball majeur tente, sans succès, depuis des années d’accélérer le jeu.