Crédit : AFP

Coupe Rogers

Coupe Rogers: des règlements pour accélérer le jeu

Publié | Mis à jour

Les circuits de l’ATP et de la WTA ont annoncé mercredi que divers changements visant à accélérer le jeu seront mis de l’avant, cet été, durant certains tournois prévus au Canada et aux États-Unis, dont la Coupe Rogers de Montréal et de Toronto.

Parmi les nouveautés prévues, il y a l’apparition d’un chronomètre qui obligera le joueur au service à s’exécuter dans un délai maximal de 25 secondes. Ainsi, après un point inscrit durant un jeu, l’arbitre de chaise lancera le chrono après l’annonce du pointage. Si le joueur n’a pas commencé sa motion de service à la fin du compte, il s’agira d’une infraction pour non-respect du temps. L'arbitre de chaise aura toutefois le loisir d'arrêter le chronomètre à sa discrétion, selon les situations.

Par ailleurs, un chronomètre d’échauffement d’une minute sera également mis en place. Il s’entamera lorsque le deuxième joueur ou la deuxième équipe entrant sur le terrain arrive à sa chaise. Si, à la fin de cette minute, un joueur n’est pas au filet, il recevra un avertissement de l’arbitre de chaise et sera sujet à une amende d’après-match.

Aussi, un compte à rebours de cinq minutes commencera après le tirage au sort pour indiquer le début de la période d’échauffement. Pendant ce temps, le juge de chaise informera les joueurs du nombre de minutes restant à écouler d’ici la fin de ladite période. Une fois celle-ci complétée, les athlètes devront être prêts à jouer. Dans le cas contraire, une amende pourra être décernée.

Outre la Coupe Rogers, les Internationaux des États-Unis, qui sont gérés par l'Association de tennis des États-Unis (USTA), entre autres, feront l’objet de ces changements.