Boxe

Permis accordé à Steve Bossé

Publié | Mis à jour

Steve Bossé a obtenu son permis de boxeur au terme de sa convocation avec la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) qui s’est terminée, mardi après-midi, au Palais de justice de Montréal.

Son combat contre Jean Pascal aura donc lieu la semaine prochaine à la Place Bell de Laval. Cependant, les juges administratifs de la Régie, Me Jean Lesage et Me Marc Savard, ont mis en garde Bossé après avoir lui avoir alloué son permis.

«Nous sommes préoccupés par les relations que vous avez, a indiqué Me Lesage en s’adressant à Bossé. Lors de vos prochaines demandes de permis, les policiers continueront de faire enquête sur vous.»

Les liens entre Bossé et son agent Dan Fontaine ont été au coeur du plaidoyer de l’avocate de la RACJ, Me Joliane Pilon, qui a cité plusieurs dossiers similaires en guise d’arguments. Pendant ce temps, le représentant de Bossé, Me Martin Pichette, a tenté de séparer les dossiers de Bossé et de Fontaine dans son allocution.

Pour ce qui est du principal intéressé, il est heureux que ce dossier soit enfin réglé.

«À 10 jours, c’est sûr que ça me grugeait de l’énergie. Il y a des choses qui ont été relatées. Je suis capable de vivre avec cela, mais ça l’a affecté mon entourage, a mentionné Steve Bossé à sa sortie de la salle d’audience. Je suis content que ça soit réglé et que je puisse me concentrer sur le combat du 20 juillet contre Jean Pascal.»

«Je vais devoir faire attention et de tout vérifier afin de ne pas avoir à venir me rasseoir ici l’année prochaine. Pour le moment, je ne veux pas parler de l’avenir de ma relation avec Dan (Fontaine) et je veux me concentrer sur mon duel. Après, j’aurai des discussions et on prendra des décisions.»

Pas une première

Bossé a reconnu qu’il ne s’attendait pas à être convoqué par la Régie lorsqu’il a déposé sa demande de permis le 20 juin dernier.

Pour lui, il s’agissait de sa deuxième audience devant la Régie pour l’obtention de son permis de combattant. En 2010, sa demande avait été refusée avant d’être acceptée deux mois plus tard pour des motifs similaires.

«En février dernier, avant mon dernier combat, j’avais fait ma demande de permis avec les mêmes conditions et Dan Fontaine s’occupait de moi, a raconté Bossé. Ils m’ont donné mon permis.

«Je ne m’attendais pas d’être convoqué pour des faits qui étaient reprochés à mon agent.»

Place à la boxe

Avec les doutes qui sont maintenant dissipés, Bossé pourra compléter son camp d’entraînement avec la tête en paix.

«On vient d’enlever un poids de mes épaules, a affirmé l’ancien combattant de l’UFC. Il y a beaucoup de gens qui attendaient le dénouement de cette histoire pour acheter leurs billets.

«On va finir le camp en force pour donner un bon spectacle et de gagner ce duel.»

Il a indiqué qu’il complétera sa préparation à Montréal. Bossé attendait la décision de la Régie pour préparer un calendrier finale avec son entraîneur Sugar Hill. Ce sera fait dans les prochaines heures.