NFL

LeSean McCoy au centre d'allégations d'agression

Publié | Mis à jour

Le porteur de ballon des Bills de Buffalo LeSean McCoy est au centre d’une controverse sur les réseaux sociaux.

Mardi, sur  Instagram, une usagère a publié une photo d’une femme du nom de Delicia Cordon avec des lacérations au visage, accusant le demi offensif étoile de l’avoir battue, ainsi que son fils et leur chien, lui reprochant aussi de consommer de la drogue. La bête aurait subi une défaillance rénale par conséquent.

«Le monde a besoin de savoir de quel type d'animal tu es réellement», pouvait-on lire en partie dans la légende.

Celle dont le pseudonyme est «miamor_i_adore» a retiré sa photo peu après, suivant ainsi les conseils de l’avocat de Cordon.

«Ce que je peux dire c’est que l’avocat de Delicia m’a forcé de retirer ma publication. Je maintiens ma version, a-t-elle écrit sur le même compte.

 

@shadymccoy

Une publication partagée par MIA (@miamor_i_adore) le

«J’ai personnellement confronté LeSean McCoy sur les événements plusieurs fois au cours des dernières années. Mens aux gens si tu le veux, ‘Shady’, mais tu sais que je sais tout.»

Il nie tout

McCoy, qui a amassé 1138 verges et six touchés en 287 courses au sol e 2017, a catégoriquement nié ces allégations de violence domestique, maltraitance d'un enfant et cruauté envers un animal.

«Ce que je peux dire, c’est que les allégations sans fondement contre moi sur les réseaux sociaux, aujourd’hui, sont complètement fausses», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

«Je n'ai pas été en contact avec les personnes impliquées depuis plusieurs mois.»

Les Bills ont aussi réagi en publiant un court communiqué sur la même plateforme : «Nous avons parlé à LeSean Mccoy et nous avons été en contact avec la NFL. Nous continuerons de traiter l’information», peut-on lire.

Rapport de police

La police du comté de Milton, en Georgie, a publié une déclaration - obtenu par la NFL - sur l'incident menant aux dites accusations, affirmant que les autorités étaient intervenues à la suite d’une plainte pour invasion à domicile vers 3h du matin, dans la nuit de mardi.

À leur arrivée au domicile, les agents ont découvert «une victime qui avait été agressée physiquement par un intrus solitaire», qui «avait spécifiquement ciblé le domicile» et qu’il ne «s’agissait pas d’un incident aléatoire».

Pour sa part, McCoy s’entraînait à Miami mardi matin. Aucune accusation formelle des autorités n’est portée contre lui à l’heure actuelle.

Selon plusieurs médias, dont le site Sporting News, des documents de la cour datant du 6 juin ont relaté que le joueur de 29 ans a tenté d’évincer Cordon et ses enfants de sa propriété. La défenderesse est citée comme étant une ancienne copine de la vedette et plaignant dans ce dossier.