Impact

Impact : la saison des renforts commence

Publié | Mis à jour

C’est mardi que s’est ouverte la fenêtre de transfert de la Major League Soccer (MLS) et bien des partisans espèrent que l’Impact ira chercher quelques renforts pour terminer la saison en force.

Rémi Garde n’a pas voulu ouvrir son jeu sur les besoins qu’il a exprimés à la direction.

«Je ne vais pas m’étendre trop là-dessus à la veille d’un match important et au cœur d’une série très importante.»

«Effectivement, le club travaille, j’ai indiqué les améliorations que je souhaitais, mon analyse de la situation et des joueurs actuellement. On va attendre un petit peu pour voir comment ça se déroule.»

Jimmy Briand

Depuis quelques semaines, le nom de l’attaquant français Jimmy Briand circule abondamment sur les réseaux sociaux et il semble que le joueur ait un intérêt très marqué pour l’aventure de la MLS, particulièrement dans le contexte montréalais.

Il y a certainement des tractations entre l’Impact et sa formation actuelle, l’En Avant de Guingamp, qui n’est pas chaude à l’idée de laisser filer son vétéran de 32 ans toujours sous contrat.

Garde, qui a eu Briand sous ses ordres à Lyon a du mal à cacher l’intérêt qu’il lui porte.

«Je vous laisse apprécier le joueur. C’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup», a-t-il avoué en tentant de dissimuler un sourire.

Analyse

Garde a ajouté que les récents succès de l’équipe n’allaient pas nécessairement influencer les décisions qui seront prises dans les prochaines semaines.

«L’analyse individuelle des joueurs était assez affinée même avant le redressement des résultats.»

«On ne va pas forcément modifier le mercato par rapport à ce qu’on a vu dans les derniers matchs.»

Comme il le martèle depuis le début de l’année, il cherche des individus qui vont adhérer au projet.

«Le facteur humain est très important. Le comportement que l’on a dans un groupe est plus fort que les individualités.»

«L’intégration est importante à ce moment-ci de la saison, surtout si on prend des joueurs européens qui viennent de finir une saison. On ne peut pas leur faire une préparation comme en début de saison. Il faut avoir affaire à des gens intelligents s’ils viennent nous rejoindre.»