Crédit : AFP

LNH

Quinn Hughes croit qu'il décrochera un poste

Publié | Mis à jour

Deuxième défenseur sélectionné au dernier repêchage, Quintin «Quinn» Hughes entend faire sa place dans la formation des Canucks de Vancouver, l’automne prochain.

Le produit de l’Université du Michigan, considéré comme l’un des meilleurs arrières à caractère offensif de la séance de 2018, a été sélectionné avec la septième sélection au total au dernier encan.

«Je suis un jeune homme hardi et j’ai très confiance en mes habiletés, donc c’est évident que je veux croire que je peux jouer dans la LNH», a-t-il insisté lors d’un entretien avec le site officiel de la LNH.

«Je sais que c’est une ligue très difficile [à percer]. C’est le meilleur circuit au monde et ce ne sont pas tous les joueurs de 18 ans qui peuvent y arriver, surtout les défenseurs.»

Le jeune Hughes a l’appui de celui dont le vote est le plus important : le directeur général des Canucks, Jim Benning, qui adore le coup de patin de son espoir.

«Son patin est digne de celui d’un joueur de la LNH, analyse le DG. Il devra travailler pendant l’été pour ajouter du muscle afin de jouer au niveau de la LNH. Mais comme il est intelligent et que son coup de patin est impressionnant, je crois en ses chances.»

Faire fi des critiques

Même s’il n’est pas très imposant physiquement avec son gabarit de 5 pi 10 po et 170 lb, Hughes a impressionné à sa première saison dans la NCAA en amassant cinq buts et 24 mentions d’aide pour 29 points en 37 parties.

Il dit avoir toujours entendu des détracteurs critiquer sa taille.

«J’ai toujours voulu augmenter ma force physique parce que je sais que des gens me la reprochent.»

Entre temps, Hughes participe au camp Power Edge Pro à Toronto, auquel participent des vedettes comme Connor McDavid et John Tavares.

«Affronter ces gars-là m’aide à bâtir ma confiance», conclut celui qui aura 19 ans le 14 octobre prochain.