Impact

En terrain plus qu’hostile

Publié | Mis à jour

Fort d’une séquence de quatre victoires consécutives, l’Impact se rendra à New York avec confiance, mercredi, mais il demeure que tout un défi l’y attend.

C’est simple : le New York City FC n’a pas encore été battu, cette saison, au Yankee Stadium. La plus récente victoire du club remonte à dimanche, alors que les hommes en bleu l’ont emporté 1-0 contre les Red Bulls.

«J'ai regardé un peu le match d'hier, New York City c'est une bonne équipe», a lancé Ignacio Piatti, lundi, en marge de l’entraînement de l’équipe.

«Ils ont fait, je pense, huit victoires à domicile et n'ont pas perdu, donc c'est très difficile d'aller là-bas, a poursuivi la pièce maîtresse du jeu de l’Impact. Nous, on ne change rien. On va là-bas pour prendre des points, pour continuer à monter dans le classement.»

Le club foulera certainement la pelouse du stade new yorkais dans de bonnes dispositions, mais ne tient rien pour acquis.

«Nous sommes dans une bonne passe, mais on ne pas s'en contenter et arrêter de travailler», a mentionné le défenseur finlandais Jukka Raitala.

«Ce mois est très important, et j'espère qu'on pourra continuer à prendre des points comme on l'a fait récemment», a-t-il ajouté.

Pas de nouvelles sur Briand

Cuisiné au sujet de l’attaquant français Jimmy Briand, qui serait dans le viseur des décideurs de l’Impact, l’entraîneur Rémi Garde n’a pas trop voulu se commettre, lundi.

«Je vous laisse apprécier le joueur, c'est quelqu'un que j'apprécie, beaucoup», a-t-il simplement dit, en souriant.

Le technicien français n’a également pas trop voulu s’avancer sur la possibilité de voir un nouveau joueur annoncé bientôt, la fenêtre des transferts s’ouvrant mardi en MLS.

«On procède aussi bien que l'on peut, aussi vite que l'on peut, mais il y a des choses qui peuvent se déclencher, peut-être qu'il faudra attendre, on est toujours dans les négociations.»