F1

Lance Stroll frappé par la malchance

Publié | Mis à jour

Partant de la ligne des puits en compagnie de son coéquipier Sergey Sirotkin, le Québécois Lance Stroll n’a jamais été en mesure de s’approcher de ses adversaires lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, dimanche, à Silverstone.

Les deux pilotes Williams ont dû s’élancer des puits, puisque l’équipe a violé le parc fermé. L’organisation anglaise a opté pour cette stratégie dans le but de régler un problème d’appuis aérodynamiques qui avait nui aux athlètes en qualification.

Stroll n’a finalement effectué qu’un seul dépassement dans la course, aux dépens de Sirotkin. Ils ont respectivement terminé 13e et 14e, soit les deux dernières places parmi les pilotes qui ont vu le drapeau à damiers. Toutefois, le Québécois a gagné un rang plus tard après la course, car Pierre Gasly a été pénalisé en raison d'un contact avec Sergio Perez l'ayant fait reculer au 13e échelon.

Malchance

Prenant le départ en gommes médiums, Stroll s’est arrêté au 31e tour, soit une boucle avant l’intervention de la voiture de sécurité. Une situation qu’il a qualifiée de «malchanceuse».

«Je crois que j’ai été malchanceux et que notre course aurait pu être bien meilleure, a dit Stroll dans un communiqué. C’est triste, puisque j’aurais pu gagner du temps si j’avais fait un tour de plus avant de m’arrêter. Nous aurions peut-être obtenu quelques points.»

«De toute façon, c’est la réalité du sport automobile. À la fin, je pouvais voir des voitures pas trop loin devant moi, alors c’était bien», a dit Stroll, cherchant des points positifs.

Une Force India gênante

La course des Williams a été marquée dès le début par un incident qui aurait pu être décisif. Négociant la sortie des puits, Sirotkin a vu la Force India de Perez glisser tout juste devant lui.

Le Mexicain a perdu le contrôle de sa monoplace lors du premier virage.

«C’était très proche [d’un incident], particulièrement pour Sergey, qui s’élançait devant moi», a conclu Stroll.