LNH

Joueurs autonomes : cinq défenseurs toujours sur le marché

Publié | Mis à jour

Les gros poissons ont tous été pêchés, mais il reste quelques bons dépanneurs sur le marché des joueurs autonomes de la LNH.

Après les signatures de Jack Johnson avec les Penguins de Pittsburgh et de Calvin de Haan, dernier défenseur attrayant qui s’offrait aux équipes, avec les Hurricanes de la Caroline, voici les cinq principaux défenseurs à la recherche d’un contrat :

Brooks Orpik

Sitôt échangé, sitôt racheté. Celui qui est passé des Capitals de Washington à l’Avalanche du Colorado, le 22 juin, a vu la dernière année de son contrat être rachetée le lendemain.

Le vétéran de 37 ans a produit 10 points en 81 parties en 2017-2018 avec les champions de la Coupe Stanley. Il a fait ses débuts 2002-2003. Orpik est un choix de première ronde (18e au total) des Penguins de Pittsburgh en 2000.

Les «Caps» pourraient lui consentir une entente d’une saison à rabais.

Toby Enstrom

Souvent blessé, le défenseur suédois a passé sa carrière entière avec la concession Thrashers d’Atlanta / Jets de Winnipeg et teste maintenant sa valeur sur le marché des joueurs autonomes.

En 43 rencontres l’an dernier, l’ancien choix de huitième tour des Thrashers en 2003 a inscrit un but et six points, tout en maintenant une fiche de +8. Valeur ajoutée : il lance de la gauche.

Luca Sbisa

Il figure parmi les défenseurs ayant affiché les pires indices de possession de rondelle lors des cinq dernières saisons, mais il n’en demeure pas moins que Sbisa (photo, ci-contre) peut aider une équipe : en moyenne, il était le cinquième défenseur le plus utilisé chez les Golden Knights de Vegas avec une moyenne de 19 :31 par rencontre.

En éliminatoires, il a été un rouage important. En plus de ses quatre points en 12 matchs, il affichait la deuxième meilleure moyenne de mises en échec par match des siens avec 2,4.

Dan Hamhuis

Malgré ses 35 ans, le Britanno-Colombien a terminé la plus récente campagne au troisième rang des pointeurs à la ligne bleue des Stars de Dallas avec 24 points en 80 parties.

Hamhuis jouait de grosses minutes sur la glace, comme le démontre sa moyenne de 20 :11 par match – la quatrième plus élevée de la formation du Texas. Il a aussi bloqué 113 lancers en 2017-2018, ce qui lui vaut également le quatrième échelon de l’équipe à ce chapitre.

Alexei Emelin

L’ancien arrière des Canadiens de Montréal étudie actuellement des offres de «quelques équipes» et pourrait bientôt trouver preneur.

Emelin trônait au premier rang des défenseurs des Predators de Nashville en 2017-2018 avec 181 mises en échec pour une moyenne de 2,4 coups distribués par match, ce qui le classait au 30e rang du circuit Bettman, toutes positions confondues.

Il a de plus bloqué 109 lancers, meilleur cumulatif des siens après ceux de Roman Josi (120) et Mattias Ekholm (117).