Boxe

Bossé et Pascal s’entraînent en public au Beach Club

Publié | Mis à jour

Les boxeurs Jean Pascal et Steve Bossé, qui doivent s’affronter le 20 juillet à Laval, ont participé à un entraînement public, dimanche, au Beach Club de Pointe-Calumet.

Le choix de l’emplacement est certes inhabituel, mais pas anodin : le propriétaire du Beach Club, Olivier Primeau, s’est récemment associé au Groupe Yvon Michel (GYM) afin de booster la vente de billets pour le combat, ce qui rapporte d’ailleurs déjà des dividendes, a assuré le promoteur de boxe.

Mais le sujet qui était sur toutes les lèvres, dimanche, était plutôt le passage récent de Bossé devant la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec (RACJ) à propos du renouvellement de sa licence de boxeur. La Régie se pose des questions au sujet de l’agent de Bossé, Daniel Fontaine, qui a déjà été lié au crime organisé : la Sûreté du Québec croit que celui-ci pourrait avoir une influence dans l’organisation du combat.

«Ce n'est pas que la régie me reproche d'avoir des liens avec le monde criminel, a expliqué Bossé, en marge de l’événement.

«Ils font juste poser des questions sur l'entourage de mon agent, a-t-il ajouté. On a répondu aux questions et la suite des choses va se passer mardi.»

La prochaine audition doit en effet avoir lieu mardi. Si la Régie a ensuite trois mois pour rendre sa décision, on s’attend à ce qu’elle ne tarde par trop à le faire.

«S'il y a quelque chose de pas correct, on va réagir en conséquence, mais lui et les gens qui sont avec lui nous ont assuré que tout est correct, a indiqué Yvon Michel. Son avocat nous a dit qu'il ne voit pas de raisons sérieuses qui puissent l'empêcher d'avoir son permis. Donc nous, on roule comme si de rien n'était.»

La tension monte

En attendant, tout le monde continue à se préparer pour ce choc inusité entre Pascal, un boxeur expérimenté, autrefois champion du monde et Bossé, un ancien combattant d’arts martiaux mixtes qui a récemment changé de discipline.

Pascal, imperméable aux discussions concernant le permis Bossé, s’est donné en spectacle un long moment dans l’arène aménagée au Beach Club, sous le regard de son futur rival.

Les deux hommes se sont ensuite livrés à un face-à-face teinté d’une forte animosité, ce qui a plu au public du Beach Club massé près de la scène.

Yvon Michel a assuré que si la Régie refuse de renouveler la licence de boxeur de Bossé, le gala du 20 juillet aura tout de même lieu.

Voyez le reportage de Frédérique Guay dans la vidéo ci-dessus.