Crédit : AFP

Tennis

Wimbledon: une nuit profitable pour Milos Raonic

Publié | Mis à jour

Il y a parfois des imprévus qui peuvent prendre une tournure positive. Milos Raonic était censé disputer son match de troisième tour vendredi contre Dennis Novak sur le court numéro 1.

Il a finalement dû déménager sur le court numéro 12 et la rencontre s’est amorcée à 19 h seulement. Raonic n’était alors pas à son mieux et Novak, un joueur qualifié, s’est montré menaçant.

Le 171e joueur mondial est parvenu à gagner la deuxième manche 6-4 et il donnait du fil à retordre à Raonic dans la troisième lorsque l’arbitre a suspendu le match en raison de la noirceur, avec Raonic en avance 6-5.

Le jeu a repris samedi après-midi sous un soleil brûlant et c’est un Raonic revitalisé qu’on a pu voir à l’œuvre. Il était d’attaque et il a brisé le service de son rival pour gagner la troisième manche 7-5.

Il a de nouveau brisé le service de Novak pour prendre les devants 3-1 au quatrième set, en route vers un gain de 7-6 (5), 4-6, 7-5 et 6-2 qui le propulse en huitième de finale du tournoi de Wimbledon contre l’Américain Mackenzie McDonald. Cette rencontre aura lieu lundi.

Un tout autre homme

Raonic, qui a atteint la finale en 2016 et les quarts de finale l’an dernier sur le gazon londonien, a reconnu qu’il n’était plus le même homme à son réveil, qu’une bonne nuit de sommeil lui avait été bénéfique.

«Je suis revenu sur le court dans un tout autre état d’esprit, a-t-il confirmé. J’étais extrêmement négatif vendredi soir. J’étais passif au lieu de dicter le jeu, comme je suis censé le faire. Aujourd’hui [samedi], je suis passé à l’attaque dès le départ, servi quelque peu par la chance, et j’ai été efficace dans tous les aspects de mon jeu, notamment lors de quelques belles volées.»

Un autre match à sa portée

Raonic, qui a réussi 28 as comparativement à sept pour Novak, montre une fiche à vie de 23-7 à Wimbledon. Il aura de bonnes chances de poursuivre sa route lundi puisqu’il se mesurera à McDonald, un joueur de 23 ans qui occupe la 103e place au classement de l’ATP. Les deux joueurs ne se sont jamais affrontés.

«Je le connais bien pour m’être souvent entraîné en sa compagnie, a dit Raonic. Il connaît un bon tournoi et je m’attends à un match difficile.»

Gabriela Dabrowski en confiance

En plus de Milos Raonic, on pourra suivre au cours de la deuxième semaine du tournoi de Wimbledon la meilleure joueuse de double au Canada, Gabriela Dabrowski, ainsi qu’une Lavalloise de 15 ans, Leylah Annie Fernandez, 11e tête de série chez les juniors.

«Je suis heureuse des résultats obtenus jusqu’à maintenant à Wimbledon, car l’an dernier, je n’avais pas savouré une seule victoire sur le gazon, a précisé Dabrowski, originaire d’Ottawa. Je crois en nos chances d’aller jusqu’au bout.»

Dabrowski jouera son troisième match du double féminin en compagnie de la Chinoise Yifan Xu contre le tandem composé de Katarina Srebotnik et de Vania King. C’est congé pour tout le monde le dimanche à Wimbledon.

«Je ne me suis jamais rendue plus loin qu’en quart de finale dans le cadre d’un tournoi du Grand Chelem en double féminin», a affirmé celle qui a cependant remporté deux titres en double mixte. Dabrowski et le Croate Mate Pavic sont d’ailleurs les premières têtes de série à Londres.

Dabrowski aime bien Wimbledon en raison de son ambiance spéciale, mais son tournoi préféré demeure celui les Internationaux d’Australie, a-t-elle dit.

«Nous sommes si bien traitées à Melbourne. Les Australiens sont vraiment accueillants. De plus, je préfère jouer sur les surfaces dures que sur le gazon.»

Dabrowski a été couronnée championne du double mixte en janvier dernier à Melbourne. Il faudra voir dans quel état d’esprit sera son partenaire Mate Pavic à Wimbledon quand les matchs du double mixte s’amorceront, puisqu’il a été éliminé en double masculin vendredi, contre toute attente.

«Si j’obtiens la moitié des titres et des victoires remportées par Daniel Nestor au cours de sa longue et brillante carrière, je serai au septième ciel», a mentionné Dabrowski.