Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Impact

Shamit Shome fait bonne impression

Publié | Mis à jour

À travers les belles prestations de l’Impact dans les dernières semaines, il ne faut pas oublier les joueurs qui émergent tranquillement, et Shamit Shome veut en faire partie.

L’Albertain de 20 ans a été appelé à prendre la place de Samuel Piette à la toute fin de la première demie samedi et il a abattu du très bon travail.

«C’est bien d’être lancé dans le jeu comme ça parce qu’il n’y a pas d’anticipation du moment où tu vas entrer dans le match.

«C’est sûr que remplacer Sam, c’est chausser de grandes chaussures, mais Ken [Krolicki] et Saphir [Taïder] m’ont bien aidé à me faire une place.»

Jouer simplement

Shome n’a reçu qu’une consigne de Rémi Garde, jouer simplement tout en étant efficace défensivement.

C’est exactement ce qu’a fait Shome et il espère que sa bonne prestation lui aura permis de marquer des points auprès de Garde.

«Quand il m’a parlé après le match, il était satisfait, il m’a trouvé astucieux avec le ballon. J’espère que ça va me donner d’autres occasions de jouer.»

Shome espère maintenant qu’on lui confiera plus de minutes et plus de tâches importantes. Il faut se souvenir qu’avant d’être repêché par l’Impact l’an passé, il avait disputé une saison complète avec le FC Edmonton en NASL à l’âge de 18 ans et il avait eu beaucoup de minutes.

«C’était un bon sentiment de rejouer et ça me manquait, mais je ne l’ai pas réalisé avant la fin du match où je me suis dit : “wow !”», a confié Shome. Rappelons qu’avant les 66 minutes de samedi, Shome n’avait joué que huit petites minutes lors du dernier match de la saison 2017.

Fantastique

On dirait bien que malgré l’adversité de la situation, Shome en a tiré le meilleur puisqu’il semble avoir gagné un nouveau partisan.

Daniel Lovitz a parlé avec beaucoup d’enthousiasme de la besogne abattue par Shome et Krolicki en l’absence de Piette.

«Il a été fantastique. Le boulot qu’il a fait avec Krolicki. Ç’a été très difficile pour Ken de faire le pont vers un poste qu’il n’a pas occupé. Quant à Shamit, il est entré de la sorte contre un gros adversaire, ça témoigne de leur caractère et c’est un grand pas dans la bonne direction pour eux.»

Lovitz n’a pas tort d’insister, parce que les deux jeunes joueurs ont pris la balle au bond et ont su élever leur jeu d’un cran contre l’une des meilleures formations du circuit Garber.

Tournoi important

Il y a un peu plus d’un mois, Shome s’est joint à la sélection canadienne des moins de 23 ans pour participer au tournoi de Toulon, une compétition qui réunit 12 équipes de partout dans le monde. Le Canada y a fait bonne figure en terminant second de son groupe, à un point de la Turquie, et devançant le Japon ainsi que le Portugal.

Ce tournoi sous les ordres de Mauro Biello et la supervision de John Herdman, sélectionneur du Canada, a fait grand bien à Shome qui a fait le plein de confiance.

«Je suis revenu du tournoi de Toulon avec beaucoup de confiance. Depuis mon retour il y a deux semaines, les entraîneurs m’ont dit que je semblais plus confiant et je crois que Toulon y est pour beaucoup.»