Alouettes

Une deuxième chance de faire bonne impression

Publié | Mis à jour

Après une victoire encourageante obtenue le weekend dernier contre les Roughriders en Saskatchewan, les Alouettes de Montréal en sont actuellement à se préparer pour la visite du Rouge et Noir d'Ottawa, vendredi soir, au stade Percival-Molson.

Ils auront ainsi l’occasion de se faire pardonner par leurs partisans, qui les ont vus se faire détruire au compte de 56-10 par les Blue Bombers lors du match d’ouverture locale, le 22 juin dernier.

«Ça a été un bon "reality check", comme on dit, c'est quelque chose qui ne peut pas arriver une autre fois», a admis le secondeur Jean-Gabriel Poulin, mercredi, en marge de l’entraînement de l’équipe.

«On met l'emphase là-dessus, trouver une façon que ça n’arrive plus jamais cette saison», a renchéri le Québécois de 23 ans.

La formation dirigée par Mike Sherman doit cependant composer avec un écueil à l’approche de ce duel : le quart titulaire de l’équipe, Drew Willy, a été blessé lors du dernier match et jusqu’ici, il semble bien que Jeff Mathews sera appelé à prendre la relève. Du moins, si on se fie aux entraînements des derniers jours.

«Il a pris la plupart des remises aujourd'hui, a mentionné Sherman. On évalue aussi Vernon (Adams fils), nous avons encore la journée de demain pour prendre la décision, mais oui, il a pris la plupart des remises.»

Le receveur de passes Chris Williams, lui, semble parfaitement à l’aise avec la possibilité de voir Mathews aux commandes.

«La bonne chose, c'est qu'il semble que Jeff sera partant et il a joué lors de la deuxième demie la semaine dernière, donc il a eu droit à un premier essai précipité, nous devrions être corrects», a affirmé l’Américain de 30 ans.

Ce dernier connaît d’ailleurs un bon début de saison grâce à 14 attrapés pour un touché et 250 verges de gain en trois rencontres.

«Les blessures sont chose du passé, a-t-il observé. Je suis en santé et quand c'est le cas, je peux faire une différence.»

Défensivement, les performances de l’équipe sont aussi satisfaisantes.

«On est excité pour ce qui s’en vient avec cette défense, a mentionné le secondeur Hénoc Muamba. On commence à être habitués aux gars qui sont à côté de nous, et on s’habitue de plus en plus à la défense de "coach" (Rich) Stubler.»

Voyez le reportage de Jean-Philippe Bertrand dans la vidéo ci-dessus.