Crédit : AFP

Europe

Les partisans de la Juventus attendent Cristiano Ronaldo comme le messie

Agence France-Presse

Publié | Mis à jour

La «fièvre», le «rêve» et... peut-être la «réalité»: la rumeur insistante d'un possible transfert de la star portugaise Cristiano Ronaldo du Real Madrid vers la Juventus de Turin met en ébullition la planète foot. Et agite le calcio qui attend «CR7» comme le messie.

«Juve-CR7» (comme Cristiano Ronaldo et son célèbre no. 7) titre mercredi la Gazetta dello Sport, premier quotidien sportif italien, qui parle d'un transfert - s'il devait se réaliser - à 350 millions d'euros, dont 100 millions pour le Real et 30 millions par an pour sur quatre ans pour l'attaquant star des «Merengue».

Un tel record effacerait des tablettes celui de Neymar au PSG l'été dernier, pour 222 millions d'euros.

«Le tam tam entre Italie, Portugal et Espagne est parti», écrit le journal qui parle d'une histoire qui a démarré «comme un rêve, une suggestion, désormais une idée, pour peut-être devenir une réalité».

Ce scénario met en jeu "l'un des deux plus grands joueurs du monde qui, à 33 ans, se cherche un dernier contrat et peut-être un autre défi, Jorge Mendes, son agent à nul autre pareil en affaires et en communication, et le plus grand club de la planète".

«Fièvre de zèbre», titre le Corriere della Sport en référence au célèbre maillot rayé blanc et noir de la Juve, club qui vient d'aligner une impressionnante série de sept titres de champion d'Italie d'affilée.

«La rumeur a frappé tout le monde», de Turin à Lisbonne, de l'Espagne à la Russie où se déroule la Coupe du Monde, poursuit le quotidien transalpin.

Le journal voit derrière cette histoire la main de l'agent de Ronaldo, Jorge Mendes, qui veut éloigner son joueur de Madrid «où les rapports avec le président Florentino Perez sont au minimum syndicaux».

Pour Tuttosport.com, il s'agit d'«une histoire d’ambitions, d’émotions et de records», car «CR» est une machine à records et la perspective de se remettre en question à 33 ans pour gagner un énième défi en offrant la Ligue des Champions à la Juventus «est un défi qui excite Ronaldo».

«Ce serait un moyen pour lui de rentrer un peu plus dans l’histoire et gagner des points dans ce duel infini qui l’oppose à Lionel Messi qui, comme lui, a tout gagné plusieurs fois mais dans un seul club, Barcelone».

Et puis, il y a une raison «plus romantique», poursuit Tuttosport.com. Les émotions vécues en avril car «il n’arrive pas souvent de marquer un but et d’être applaudi par les supporteurs qui sont vos hôtes».

Le 4 avril, Ronaldo avait inscrit un but d'anthologie au Juventus Stadium - en quart de finale aller de la Ligue des Champions - qui lui avait valu l'ovation debout des connaisseurs tifosi piémontais.

Après la rencontre, le joueur avait confié qu'il était fan de la +Vieille dame+ (la Juve) quand il était petit. Une déclaration qui prend un sens tout particulier trois mois plus tard.