2018 NHL Draft - Round One

Crédit : AFP

Canadiens

Les 10 meilleurs espoirs des Canadiens

Vincent Duquette / TVA Sports

Publié | Mis à jour

Le portrait des espoirs des Canadiens présente un tout autre profil après que l’équipe eut sélectionné pas moins de onze patineurs lors du plus récent repêchage de la Ligue nationale de hockey, dont le Finlandais Jesperi Kotkaniemi au troisième échelon.

La position de centre est maintenant l’une des forces du groupe avec une bonne douzaine de joueurs qui peuvent remplir ce rôle si important.

Qui plus est, le CH a injecté une bonne dose de talent à sa banque d’espoirs en optant pour des joueurs qui possèdent une compréhension avancée du jeu.

Outre la position de joueur de centre, le CH compte également sur de nombreux défenseurs droitiers qui devraient atteindre la LNH ainsi qu’un gardien de but choisi au septième tour qui est en train de devenir l’un des meilleurs espoirs à sa position.

Voici un compte rendu des meilleurs espoirs du Tricolore, sous la forme d’un top 10.

10. Joni Ikonen, C/AD (2e tour, 2017)
Âge : 19 ans
Taille : 6 pi
Poids : 179 lb
Lance de la droite
Statistiques 2017-2018 : 52 pj, 4 b, 10 p = 14 pts (KalPa, Liiga)

Même si Ikonen a connu une saison un peu en deçà des attentes ainsi qu’un Championnat mondial junior qui nous a laissé sur notre appétit, il demeure l’un des 10 meilleurs espoirs de l’équipe.

Joueur de centre droitier pouvant évoluer à l’aile, Ikonen se démarque en raison de ses habiletés avec la rondelle ainsi que son tir des poignets drôlement puissant pour un joueur de son gabarit.

Toutefois, son développement pourrait être affecté puisqu'il a dû passer sous le bistouri après avoir subi une importante blessure au genou lors d'un entraînement. Son retour au jeu est prévu pour la mi-décembre.

Crédit photo : Agence QMI, Joël Lemay
 
9. Jake Evans, C (7e tour, 2014)
Âge : 22 ans
Taille : 6 pi 1 po
Poids : 187 lb
Lance de la droite
Statistiques 2017-2018 : 40 pj, 13 b, 33 p = 46 pts (Notre Dame, NCAA)

Un choix tardif qui pourrait rapporter gros, Jake Evans vient de conclure son parcours universitaire de quatre ans avec une impressionnante récolte de 138 points en 158 rencontres avec le Fighting Irish de l'Université Notre Dame. Il a même porté les couleurs du Canada lors de la plus récente Coupe Spengler.

L’Ontarien de 22 ans est un autre joueur de centre droitier qui aborde chaque rencontre avec un soucis du détail et une éthique de travail irréprochable. Il est également un excellent fabricant de jeu grâce à sa vision et son intelligence.

Crédit photo : Agence QMI, Joël Lemay
 
8. Jacob Olofsson, C (2e tour, 2018)
Âge : 18 ans
Taille : 6 pi 2 po
Poids : 191 lb
Lance de la gauche
Statistiques 2017-2018 : 43 pj, 10 b, 11 p = 21 pts (Timra, Allsvenskan)

Le CH a joué de chance lorsqu’il est venu le temps d’effectuer la 56e sélection du plus récent repêchage. Ce joueur de centre au gabarit très intéressant était toujours disponible, malgré le fait qu’il venait de connaître une excellente saison dans la deuxième meilleure ligue professionnelle de Suède.

Olofsson possède un coffre d’outils intéressant et bien rempli. Il est efficace dans les trois zones et utilise sa longue portée pour contrer les joueurs adverses. Son coup de patin est élégant et fluide et il aime bien garder la rondelle en sa possession afin d’agir comme meneur de jeu lors de poussées offensives.

Crédit photo : Agence QMI, Joël Lemay
 
7. Josh Brook, D (2e tour, 2017)
Âge : 19 ans
Taille : 6 pi 1 po
Poids : 197 lb
Lance de la droite
Statistiques 2017-2018 : 45 pj, 3 b, 29 p = 32 pts (Moose Jaw, WHL)

Ennuyé par une blessure qu’il l’a contraint à s'absenter durant 35 parties la saison dernière, Brook s’est tout de même signalé dès son retour au jeu à Moose Jaw.

Son coup de patin fluide et son flair offensif font de lui le quart-arrière idéal pour diriger l’attaque à partir de sa zone. Il excelle en relance et repère efficacement ses coéquipiers en zone ennemie.

Crédit photo : Le Journal de Montréal, Pierre-Paul Poulin
 
6. Cale Fleury, D (3e tour, 2017)
Âge : 19 ans
Taille : 6 pi 2 po
Poids : 207 lb
Lance de la droite
Statistiques 2017-2018 : 68 pj, 12 b, 39 p = 51 pts (Kootenay/Regina, WHL)

Cale Fleury a fait écarquiller bien des yeux lors du tournoi de la Coupe Memorial qui s'est tenu en mai dernier. Pour les partisans des Canadiens qui ne le connaissaient pas, ils ont eu la chance de découvrir tout le talent de ce choix de troisième tour en 2017.

Habile avec la rondelle et capable de se déplacer efficacement dans toutes les directions, Fleury s’avère un défenseur complet qui peut se démarquer dans plusieurs aspects du jeu. Son tir de la pointe est puissant, lourd et précis. Il possède également une physionomie qui arrive déjà à maturité.

Mais ce qui impressionne le plus dans son jeu est sa capacité à neutraliser les contre-attaques de l’ennemi en entrée de territoire avec une mise en échec percutante, mais toujours calculée.

Crédit photo : Agence QMI, Joël Lemay
 
5. Cayden Primeau, G (7e tour, 2017)
Âge : 18 ans
Taille : 6 pi 3 po
Poids : 191 lb
Attrape de la gauche
Statistiques 2017-2018 : 34 pj, moy. 1,92, % 0,931 (Northeastern, NCAA)

Pourrait-il s’agir du vol du repêchage de 2017? Pas moins de 20 gardiens de but ont entendu leur nom avant que le CH appelle Cayden Primeau à sa table afin de lui faire enfiler un chandail tricolore.

À sa première saison dans la NCAA, alors qu’il n’avait que de 18 ans, Primeau a terminé au sixième rang de tout le hockey universitaire américain dans la catégorie de la moyenne de but ainsi que du taux d’efficacité.

Son brio devrait lui permettre d'obtenir le rôle de gardien no. 1 des États-Unis lors du prochain Championnat mondial de hockey junior.

Crédit photo : Agence QMI, Joël Lemay
 
4. Noah Juulsen, D (1er tour, 2015)
Âge : 21 ans
Taille : 6 pi 2 po
Poids : 175 lb
Lance de la droite
Statistiques 2017-2018 : 31 pj, 1 b, 5 p = 6 pts (Laval, LAH)

Juulsen a connu de bons moments lorsque Claude Julien a fait appel à lui vers la fin de la saison 2017-2018. On a rapidement constaté la maturité de son jeu et son calme légendaire.

Même s’il ne devrait pas être un défenseur à caractère offensif dans la LNH, Juulsen est drôlement efficace pour relancer le jeu à partir de son territoire. Il peut également servir de bons coups d’épaule à ceux qui osent s’aventurer dans sa zone la tête basse.

Il ne serait pas surprenant qu’il obtienne une place dans le top 6 de la brigade défensive du Tricolore dès cette année.

Montreal Canadiens v Toronto Maple Leafs
Crédit photo : AFP
 
3. Jesse Ylönen, AD (2e tour, 2018)
Âge : 18 ans
Taille : 6 pi 1 po
Poids : 173 lb
Lance de la droite
Statistiques 2017-2018 : 48 pj, 14 b, 13 p = 27 pts (Espoo, Mestis)

Le choix de deuxième tour, 35e au total du plus récent repêchage a démontré tout son savoir faire lors du plus récent camp de perfectionnement de l’équipe.

Il possède un coup de patin électrisant et les mains pour suivre ses pieds. La rapidité avec laquelle il exécute les jeux font de lui une arme redoutable à partir de la zone neutre jusqu’en zone adverse.

Même s’il doit acquérir de la masse musculaire, Ylönen a le potentiel pour devenir un élément offensif important de l’équipe d’ici quelques années.

Crédit photo : Agence QMI, Joël Lemay
 
2. Ryan Poehling, C (1er tour, 2017)
Âge : 19 ans
Taille : 6 pi 2 po
Poids : 205 lb
Lance de la gauche
Statistiques 2017-2018 : 36 pj, 14 b, 17 p = 31 pts (St. Cloud State, NCAA)

Lors du camp de perfectionnement de l’équipe, Poehling avait l’air d’un homme parmi des enfants. Il a gagné en masse musculaire au cours de la dernière année alors qu’il fait osciller la balance à près de 205 lb selon ses dires. Il n’a toutefois rien perdu de sa vitesse.

L'athlète de 19 ans possède déjà les qualités recherchées chez un joueur de centre complet en plus d’être un leader pour ses coéquipiers sur la glace.

Celui qu’on projette comme un futur joueur de centre no. 2 retournera à l’Université St. Cloud State cette année, mais devrait faire le saut directement dans la LNH dès la saison 2019-2020.

Crédit photo : Agence QMI, Joël Lemay
 
1. Jesperi Kotkaniemi, C (1er tour, 2018)
Âge : 17 ans
Taille : 6 pi 2 po
Poids : 182 lb
Lance de la gauche
Statistiques 2017-2018 : 57 pj, 10 b, 19 p = 29 pts (Assät, Liiga)

Kotkaniemi est-il le futur joueur de centre no. 1 de l’équipe? Seul le temps nous le dira.

L’un des plus jeunes patineurs de la dernière cuvée a déjà une saison complète chez les professionnels derrière la cravate, lui qui a évolué dans la SM-Liiga en Finlande la saison dernière. Sa progression fut ce qui l’a propulsé dans le haut de la liste du CH.

Il faudra cependant être patient avec lui. Il possède une bonne charpente, mais il est encore frêle. Il doit augmenter la puissance de son bas du corps afin qu'il puisse améliorer son accélération ainsi que son équilibre.

Kotkaniemi possède toutefois les attributs d'un vrai joueur de centre. Sa vision est déjà considérée comme élite et sa compréhension du jeu est très avancée pour un joueur qui n’a toujours pas atteint la majorité (il aura 18 ans dans deux jours).

Lors du dernier Championnat mondial des moins de 18 ans, il a complètement déclassé le meilleur trio des États-Unis lors de la finale, composé de deux choix de premier tour en 2018 (Oliver Wahlstrom et Joel Farabee) ainsi que du meilleur espoir en vue du prochain repêchage (Jack Hughes). Son brio lors de ce tournoi a permis à la Finlande de mettre la main sur la médaille d'or.

Crédit photo : Agence QMI, Joël Lemay

Les cinq prochains

Alexander S. Romanov, D (2e tour, 2018) – Vanté par Trevor Timmins à la suite du repêchage, ce défenseur russe possède un flair offensif notoire et ne craint pas le jeu physique.

Lukas Vejdemo, C (3e tour, 2015) – Joueur de centre efficace dans tous les aspects du jeu, Vejdemo vient de connaître la meilleure saison de sa carrière dans la meilleure ligue professionnelle de Suède avec une récolte de 22 points en 47 matchs.

Jarret Tyszka, D (5e tour, 2017) – Tyszka pourrait être une autre trouvaille du CH au 5e tour. Il adore transporter la rondelle et appuyer l’attaque et son jeu dans son territoire s’est grandement amélioré au cours des derniers mois.

Cameron Hillis, C/AD (3e tour, 2018) – Un travailleur acharné qui crée de l’offensive en raison de sa fougue et de son éthique de travail.

William Bitten, AD (3e tour, 2016) – Une petite peste qui ne craint pas le jeu physique malgré sa petite stature, Bitten donnera ses premiers coups de patin à Laval la saison prochaine.

La carte cachée :

Allan McShane, C/AG (4e tour, 2018)

Des doutes concernant son attitude l’ont fait dégringoler lors du dernier repêchage, mais on ne peut nier son talent et ses aptitudes offensives. Il a récolté tout près d’un point par match avec les Generals d'Oshawa la saison dernière en plus de se signaler lors du Championnat des moins de 18 ans avec une récolte de six points en cinq rencontres.

La liste complète :

Jeremiah Addison (7e tour, 2015)
Alexandre Alain (Joueur autonome)
Daniel Audette (5e tour, 2014)
William Bitten (3e tour, 2016)
Jake Evans (7e tour, 2014)
Cole Fonstad (5e tour, 2018)
Jack Gorniak (4e tour, 2018)
Cameron Hillis (3e tour, 2018)
Samuel Houde (5e tour, 2018)
Joni Ikonen (2e tour, 2017)
Jesperi Kotkaniemi (1er tour, 2018)
Allan McShane (4e tour, 2018)
Jacob Oloffson (2e tour, 2018)
Michael Pezzetta (6e tour, 2016)
Ryan Poehling (1er tour, 2017)
Brett Stapley (7e tour, 2018)
Lukas Vejdemo (3e tour, 2015)
Hayden Verbeek (Joueur autonome)
Antoine Waked (Joueur autonome)
 
Josh Brook (2e tour, 2017)
Cale Fleury (3e tour, 2017)
Jordan Harris (3e tour, 2018)
Arvid Henrikson (7e tour, 2016)
Noah Juulsen (1er tour, 2015)
Nikolas Koberstein (5e tour, 2014)
Brett Lernout (3e tour, 2014)
Michal Moravcik (Joueur autonome)
Alexander S. Romanov (2e tour, 2018)
David Sklenicka (Joueur autonome)
Jarret Tyszka (5e tour, 2017)
Rinat Valiev (Transaction)
Scott Walford (3e tour, 2017)
 
Michael McNiven (Joueur autonome)
Cayden Primeau (7e tour, 2017)