Crédit : AFP

Repêchage LNH

LNH: le bulletin du repêchage

Publié | Mis à jour

Après des mois de spéculations, le repêchage de la LNH est finalement derrière nous. Même si ces deux journées ont donné droit à moins de transactions d’importance que prévu, il faut admettre que la séance de sélection a livré plusieurs rebondissements. Oublions les mouvements de personnel et concentrons-nous sur les choix des différentes formations. S’il est toujours très risqué de juger un repêchage quelques jours seulement après sa conclusion, tentons de voir qui a réussi les meilleurs coups, et les moins bons, à Dallas.

Les gagnants

Islanders de New York

Principales sélections:

  • Oliver Wahlstrom (11e)
  • Noah Dobson (12e)
  • Bode Wilde (41e)

Sans même avoir à s’avancer, les Islanders de New York sont parvenus à mettre la main sur deux espoirs de grande, grande qualité aux rangs 11 et 12. Ils ont tout d’abord ajouté Oliver Wahlstrom, un joueur qui pourrait devenir un marqueur de premier plan dans la LNH. On lui reproche d’avoir besoin d’un centre de qualité pour le faire produire, mais, ça tombe bien, les Islanders comptent sur Mathew Barzal dans leur alignement et, jusqu’à nouvel ordre, John Tavares. Avec le choix suivant, ils ont mis la main sur Noah Dobson, un défenseur qui pourrait devenir le pilier à la ligne bleue des Islanders pour plusieurs années. Les Isles ont aussi ajouté Bode Wilde, que plusieurs considéraient comme un espoir de première ronde, au second tour.

Carte cachée: Ruslan Iskhakov

Ce deuxième choix de deuxième ronde pour les Islanders possède des habiletés offensives extraordinaires. Toutefois, ses 5 pi 8 po et 152 lb font peur. Le Russe pourrait jouer avec l’Université du Connecticut l’an prochain dans la NCAA.

Red Wwings de Detroit

Principales sélections:

  • Filip Zadina (6e)
  • Joe Veleno (30e)
  • Jonatan Berggren (33e)

On savait que le choix du Canadien de Montréal au troisième rang au total allait faire débouler tout le reste par la suite. Les grands gagnants de la sélection de Jesperi Kotkaniemi par le Tricolore sont certainement les Red Wings de Detroit. Toute la semaine, le directeur général Ken Holland avait mentionné vouloir repêcher un défenseur avec la sixième sélection. Il est clair qu’il ne s’attendait pas à ce que Zadina soit toujours disponible à son rang. En fin de premier tour, les Wings ont ajouté Joe Veleno, un joueur moins offensif que Zadina, mais qui pourrait rendre de précieux services à l’équipe pendant plusieurs années. Ajoutons une touche de chauvinisme à ce commentaire: les Wings ont repêché trois joueurs de la LHJMQ avec leurs quatre premiers choix, l’autre étant Jared McIsaac.

Carte cachée: Jonatan Berggren

Disons qu’il s’agit d’une carte cachée puisque plusieurs le voyaient sortir au premier tour. Le Suédois a connu du succès offensif un peu partout où il est passé et il se retrouve dans un marché qui a fait produire bon nombre de Suédois au cours des dernières années.

Blackhawks de Chicago

Principales sélections:

  • Adam Boqvist (9e)
  • Nicolas Beaudin (27e)
  • Jake Wise (69e)

Les Blackhawks ont misé sur le talent brut pour remporter trois fois la coupe Stanley en six ans et il semble que leur philosophie s’est transposée au repêchage. Ils ont tout d’abord ajouté deux défenseurs «nouveau genre» en première ronde avec Boqvist et Beaudin. L’équipe n’a pas sélectionné en deuxième ronde, mais a tout de même été en mesure de rentabiliser au maximum ses deux choix de troisième tour. Ils ont mis la main sur deux attaquants fort talentueux offensivement au troisième tour en Jake Wise et Niklas Nordgren. La ligne directrice semblait claire chez les Hawks: repêcher du talent brut. Du travail bien exécuté.

Carte cachée: Philipp Kurashev

Après Boqvist, Beaudin, Wise et Nordgren, les Hawks ont mis la main sur l’attaquant des Remparts de Québec Philipp Kurashev au quatrième tour. Le Suisse possède du talent à revendre et s’il apprend à s’impliquer davantage, il pourrait être un vol à ce rang.

Mention honorable - Kings de Los Angeles

Les Kings ne choisissaient pas aussi tôt que les trois autres équipes de ce palmarès, mais ils ont su rentabiliser leurs sélections. Leur choix de première ronde, Rasmus Kupari, possède l’un des plus beaux coffres d’outils offensifs de ce repêchage, mais il devra continuer à travailler sur sa constance. Un vol possible au 20e échelon. Les Kings pourraient aussi avoir frappé des coups de circuit avec les sélections d’Akil Thomas en deuxième ronde et Bulat Shafigulin au troisième tour. Les deux attaquants possèdent également des habiletés individuelles qui ne s’apprennent pas. Ah, et sans oublier la signature d’un certain Ilya Kovalchuk pour trois saisons. Les Kings sont ressortis de Dallas améliorés à plusieurs niveaux.

Les perdants

Predators de Nashville

Principales sélections:

  • Jachym Kondelik (111e)
  • Spencer Stastney (131e)
  • Vladislav Yeryomenko (151e)
  • Golden Knights de Vegas
  • Principales sélections:
  • Ivan Morozov (61e)
  • Stanislav Demin (99e)
  • Paul Cotter (115e)

Même s’ils n’ont pas parlé en première ronde, les Golden Knights sont tout de même ressortis de Dallas avec huit espoirs de plus dans leur organisation. Rien à voir avec leur cuvée de l’an dernier où ils avaient choisi trois joueurs au premier tour. En fait, la raison pour laquelle les finalistes de la coupe Stanley se retrouvent parmi les perdants, c’est qu’ils ont donné leur choix de première ronde pour Tomas Tatar, en plus d’un deuxième en 2019 et d’un troisième en 2020. George McPhee n’aurait pas eu besoin de faire cette transaction pour avancer en finale de la coupe Stanley et il aurait pu ajouter un autre espoir de premier plan. Facile à dire après coup? Tout à fait! Pour l’histoire, les Red Wings ont choisi Joe Veleno avec le choix de Vegas.

Flames de Calgary

Principales sélections:

  • Martin Pospisil (105e)
  • Demetrios Koumontzis (108e)
  • Milos Roman (122e)

Mention honorable - les amateurs de transactions impliquant des joueurs

Au début du repêchage, on s’attendait à ce qu’il y ait beaucoup de mouvements de personnel, mais, finalement, beaucoup plus de rumeurs que de concret. Outre la transaction qui a fait passer Philipp Grubauer et Brooks Orpik à l’Avalanche en retour d’un choix de deuxième tour et la méga transaction entre les Flames de Calgary et les Hurricanes de la Caroline qui a envoyé Dougie Hamilton, Micheal Ferland et Adam Fox à Raleigh en échange de Noah Hanifin et Elias Lindholm, ce fut plutôt tranquille. Les Max Pacioretty, Erik Karlsson et Ryan O’Reilly sont toujours avec la même équipe qu’ils étaient avant le repêchage.