SPO  -  ENTRAINEMENT PUBLIC DE JEAN PASCAL BOXE

Crédit : MARTIN ALARIE / AGENCE QMI

Boxe

Pascal-Bossé : le combat reporté

Agence QMI / Mathieu Boulay

Publié | Mis à jour

Sans grande surprise, le promoteur Yvon Michel a indiqué jeudi qu’il reportait son gala du 29 juin au 20 juillet à la Place Bell de Laval.

Du même coup, il a annoncé qu’il en était venu à une entente avec Olivier Primeau et le Beachclub de Pointe-Calumet pour l’aider dans la promotion de son événement. Ses nouveaux partenaires n’avaient qu’une condition.

«Olivier et son groupe voulaient avoir un peu plus de temps pour atteindre leur plein potentiel, a expliqué Yvon Michel. Ça faisait l’affaire de tout le monde en particulier les boxeurs Steve Bossé (1-0, 1 K.-O) et Jean Pascal (32-5-1, 19 K.-O.). On se donne de meilleures chances pour que ce soit un grand succès.»

«Par contre, si nous n’avions pas obtenu d’entente avec le Beachclub, on aurait gardé la date du 29 juin. Par contre, personne n’aurait fait d’argent.»

En plus de ce nouveau partenariat, l’une des raisons principales du report de ce gala est la vente des billets qui était au ralenti depuis l’annonce du duel.

«Les ventes étaient correctes, mais rien d’exceptionnel, a confirmé Michel. Étant donné que les boxeurs sont payés en fonction des revenus de l’événement en plus d’une bourse garantie, c’était préférable de repousser notre gala.

«Il y a plein de facteurs qui peuvent expliquer que notre événement n’est pas aussi populaire qu’on le souhaitait. L’un de ceux-là a été la quantité de galas de boxe qui ont été présentés dans le dernier mois. Je crois aussi que j’ai sous-estimé l’environnement pour faire connaître Steve Bossé autant qu’on aurait voulu.»

Permis : une formalité

Plusieurs rumeurs ont circulé au sujet du permis de boxeur de Bossé dans les derniers jours. Michel a voulu mettre les choses au clair.

«Renouveler un permis, c’est une formalité. Par contre, il faut que les examens médicaux soient en ordre, a souligné le promoteur. On peut le faire seulement la veille du combat et il n’y a pas de problème.

«Parmi tous les boxeurs qui sont sur ma carte du 20 juillet, seulement deux ont leur permis. Le reste, ils le renouvelleront possiblement la veille de l’événement.»