Lutte

Le verdict est tombé pour Sami Zayn : opération aux deux épaules

Le verdict est tombé pour Sami Zayn : opération aux deux épaules

Patric Laprade

Publié 21 juin
Mis à jour 21 juin

PAR PATRIC LAPRADE

_________________

Ce fut une semaine fertile en nouvelles à la WWE. Mais en ce qui nous concerne ici au Québec, la plus importante demeure la blessure du Montréalais Sami Zayn.

En effet, après avoir perdu en six minutes contre Bobby Lashley dimanche dernier à l’événement spécial Money in the Bank, dans une rivalité qui n’allait nulle part, la rumeur courait que Zayn était potentiellement blessé. Il n’avait presque rien fait dans le match et la durée du combat était un autre indicateur. Puis le lendemain à Raw, alors que Zayn était absent, Kevin Owens, dans son personnage, mentionnait que Zayn était pour être absent pour une longue durée, ce qui a relancé la machine à rumeur.

La WWE a donc confirmé aujourd’hui que Zayn était blessé aux deux épaules, une rupture de coiffe des rotateurs, et que les deux nécessitent une opération. La première a eu lieu mardi dernier, à l’épaule droite, qui s’est bien déroulée. La seconde, à l’épaule gauche, devrait avoir lieu dans six à sept semaines. Il avait déjà été opéré à l’épaule gauche en mai 2015, mais celle-ci n’était jamais revenue à 100%. Cette blessure l’avait placé sur les lignes de côtés pour une période de sept mois. Cette fois-ci, on parle d’une période approximative de huit à neuf mois.

Montréal lui porte malheur

La blessure à l’épaule droite serait survenue l’an dernier lorsque Zayn avait lutté à Montréal dans un événement non-télévisé au mois d’août contre Jinder Mahal. Bien que mineur à l’époque, le tout se serait détérioré dans les 10 derniers mois. Curieusement, sa blessure à l’épaule gauche avait également eu lieu à Montréal, lors de son match contre John Cena à Raw le 4 mai 2015.

Âgé de 33 ans (il aura 34 le 12 juillet prochain), Zayn est dans la grande famille de la WWE depuis février 2013. Après avoir passé quelques années à NXT, il a officiellement eu sa place sur l’alignement principal de la WWE à l’été 2016. Depuis WrestleMania, mis à part quelques combats avec Lashley, et principalement dans les événements non-télévisés, on le protégeait en quelque sorte en ne lui faisant lutter que des matchs 3 contre 3, en équipe avec Owens et un partenaire.

Cette blessure tombe à un bien mauvais moment. Malgré la rivalité avec Lashley qui ne passera pas à l’histoire, Kevin Owens et lui avaient quelque chose de bon entre les mains et leur retour à Raw, sous la bannière du Sami & Kevin Show, donnait un vent de fraîcheur à l’émission du lundi soir. Il jouait très bien son personnage de heel et ses entrevues au micro étaient parmi les meilleurs.

«Il n’y a jamais un bon moment pour se blesser ou se faire opérer, mais je trouvais que je commençais à trouver mes repères et à trouver ma voix comme performeur, Zayn a avoué lors d’une entrevue avec le WWE.com. Ce qui est cocasse car après 16 ans, c’est comme si je redécouvrais mon art dans un sens, parce que je fais quelque chose que je n’avais jamais vraiment fait avant. Comment et quand je vais revenir demeurent des inconnues pour l’instant. Mais mon dossier est assez bon et lorsque je vais revenir, je veux revenir aussi bon ou encore meilleur que je ne l’ai jamais été.»

Vader décède à l’âge de 63 ans

L’un des meilleurs gros hommes de l’histoire de la lutte professionnelle, Leon White, mieux connu sous le nom de Vader ou Big Van Vader, est décédé lundi dernier à l’âge de 63 ans. Son fils Jesse, qui a déjà tenté sa chance comme lutteur, l’a confirmé mercredi. Il avait des complications cardiaques depuis quelques années, au point qu’en novembre 2016, il avait annoncé qu’il n’en avait que pour deux ans à vivre.

White débuta sa carrière à la défunte AWA de Verne Gagne en 1985, luttant sous son vrai nom. C’est d’ailleurs en 1986 que le vétéran lutteur québécois Michel Dubois avait lutté contre lui, disant de White qu’il était encore très vert et assez solide dans ses coups. Puis il lutta en Allemagne pour la CWA d’Otto Wanz, sous le nom de Bull Power. Alors que la New Japan d’Antonio Inoki cherchait un lutteur pour personnifier Big Van Vader, c’est White qui eut le rôle. Au départ, cela devait être Jim Hellwig, mais ce dernier signa avec la WWF et connu une énorme carrière sous le nom d’Ultimate Warrior.

Ce fut les débuts d’une longue carrière au Japon pour Vader, qui devint l’un des américains à connaître le plus de succès là-bas. Il remporta le titre IWGP de la New Japan à trois reprises, celui de la triple couronne de l’All Japan à deux reprises, en plus de remporter le titre de la CWA en Europe et de la WCW également trois fois.

Il n’a pas été à la WWF longtemps, n’y luttant qu’entre 1996 et 1998. Il devait remporter le titre de la WWF contre Shawn Michaels au Survivor Series avant de le redonner à Michaels au Royal Rumble 1997 à San Antonio, mais le «Heartbreak Kid» aimait mieux travailler avec Sycho Sid.

De ses années à la WWF, on se rappellera tous de son fameux « It’s time, it’s time, it’s Vader time! » ainsi que du « Vader Bomb », sa prise de prédilection. Il aurait d’ailleurs aimé être intronisé au temple de la renommée de la WWE, mais son souhait ne s’est jamais réalisé.

 

Il luttait encore jusqu’à tout récemment, son dernier match ayant eu lieu le 23 avril 2017. Il avait même fait un retour d’un soir à la WWE en 2012, mais visiblement il n’était plus le même. Il avait beaucoup grossi et n’était plus aussi agile qu’avant, alors qu’il pouvait faire un moonsault même à 400 livres.

Vader et le Québec

Le Québécois Luc Poirier a eu la chance d’avoir une bonne rivalité contre Vader en Europe pour la CWA. C’est d’ailleurs lui qui a défait Vader lors de son troisième règne, le 6 juillet 1991.

«On avait les meilleurs combats à l’époque», se souvient Poirier, qui luttait sous le nom de Rambo.

C’est aussi en 2012 qu’il avait lutté à Montréal contre les Québécois Handsome JF et Alextrême. Vader avait donné des sueurs froides aux promoteurs de la ToW, Marc Blondin et Sylvain Grenier. En effet, Vader, ne donnait pas de nouvelles. Son vol devait arriver à 16h, mais à 18h30, le représentant de la ToW à l'aéroport ne le trouvait toujours pas. Aucun appel, aucun email, aucun texto non plus. Finalement, aux alentours dès 19h, Vader a donné signe de vie. Pour une histoire quelconque, il a toujours eu de la difficulté à venir au Canada et restait souvent pris aux douanes pour trois heures de temps. Malgré qu’il était de plus en plus limité, il avait été le lutteur le plus attendu par la foule ce soir-là. 

Le départ de Big Cass

C’est une nouvelle qui a surpris un peu tout le monde cette semaine alors que Big Cass fut congédié par la WWE. Je serai relativement bref sur le sujet, mais comme il a été rapporté, plusieurs événements ont mené à cette décision et non pas un en particulier. Âgé de 31 ans, Cass, Bill Morrissey de son vrai nom, devrait connaître beaucoup de succès sur le circuit indépendant à cause de son physique et de la popularité qu’il a jouit à la WWE. Et on ne sait jamais ce que l’avenir réserve. Je ne crois pas qu’on puisse écarter un éventuel retour à la WWE. Regardez ce qui est arrivé à Drew McIntyre. Si j’étais un promoteur de lutte au Québec, je n’hésiterais pas une seconde.

Veuillez prendre note que ma chronique hebdomadaire sera publiée samedi au lieu de vendredi.