Alouettes

Les pénalités ont coulé les Alouettes

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef des Alouettes de Montréal, Mike Sherman, a expliqué la défaite des siens par l’indiscipline lors du premier match de la saison, samedi soir, à Vancouver.

La formation montréalaise a été vaincue 22-10 par les Lions de la Colombie-Britannique au BC Place.

Le pilote des Moineaux a immédiatement évoqué le manque de respect des règlements par ses joueurs pour expliquer le revers. Cette défaite est pour le moins décevante, surtout que les Alouettes menaient 10-9 à la mi-temps, un scénario plutôt rare l’année passée.

«Nous avons perdu beaucoup trop souvent notre position sur le terrain. [...] C’est inacceptable si on essaie de remporter un match de football», a expliqué l’homme de 63 ans au réseau TSN.

Sherman est resté impuissant devant les 125 verges de pénalité écopées sur les 14 infractions reprochées aux Alouettes. Les unités spéciales ont particulièrement été efficaces pour perdre de précieuses verges avec six sanctions pour 60 verges de punition.

Willy a du travail à faire

Outre cet aspect du jeu, Sherman n’a pas semblé impressionné par la performance de son quart-arrière partant, Drew Willy.

Le vétéran de 31 ans a complété 25 de ses 35 tentatives de passes pour 281 verges de gains, un touché et une interception.

Questionné sur cette performance, l’entraîneur des Oiseaux a affirmé qu’«il devra regarder la vidéo [de la partie] et vraiment l’évaluer, afin de voir à quoi il [Willy] faisait face».

L’offensive des Alouettes a produit ses 10 points au premier quart seulement et a été complètement muselée par la suite.

«On s’est tiré dans le pied plusieurs fois. L’interception n’a pas aidé. Nous avions besoin d’être meilleurs dans la deuxième demie, ne pas avoir obtenu de point est inacceptable», affirmait Willy à TSN, à la suite du match.

Bon match de la brigade défensive

Malgré les 22 points concédés, la défensive des «Als» a accordé seulement 17 premiers jeux et un total de 299 verges.

Chris Ackie et Jermaine Robinson se sont souligné avec six plaqués chacun.

Avec ce revers contre les Lions, les Alouettes ont maintenant perdu leurs 12 dernières parties en saison régulière et n’ont pas connu la victoire sur les terrains adverses depuis le 11 novembre 2016, lorsqu’ils avaient vaincu les Tiger-Cats de Hamilton.

Le club montréalais tentera d’obtenir une première victoire en 2018, vendredi, lorsqu’il recevra les Blue Bombers de Winnipeg au stade Percival-Molson.