Golf

Omnium des États-Unis : Dustin Johnson en contrôle, Tiger Woods éliminé

Publié | Mis à jour

L’Américain Dustin Johnson se retrouve seul en tête du classement de l’Omnium des États-Unis après avoir réalisé une deuxième ronde de 67 (-3), vendredi, à Southampton dans l’État de New York. Pour sa part, Tiger Woods n’a pas été en mesure d’éviter le couperet.

Malgré des conditions venteuses, froides et pluvieuses, Johnson a enregistré quatre oiselets et un boguey à sa deuxième sortie sur le parcours du club de golf Shinnecock Hills. Il est présentement seul au sommet avec un cumulatif de 136 (-4).

«Les allées sont assez larges, mais avec le vent qui est présent à chaque trou, ça demeure difficile. Même quand tu es dans le milieu de l’allée, tu dois souvent réussir un très bon coup avec le fer juste pour te donner un roulé de 15 à 20 pieds», a indiqué Johnson entrevue avec le site officiel de la PGA.

L’Américain de 33 ans, qui occupe le premier rang mondial, est en quête d’un deuxième titre en trois ans à l’Omnium des États-Unis.

Woods éliminé

Faisant partie du même trio que Johnson, Tiger Woods a semblé davantage affecté par les intempéries. Après une deuxième ronde de 72 (+2), au cours de laquelle il a fait quatre oiselets, quatre bogueys et un double boguey, le célèbre golfeur n’a pas été en mesure de faire la coupure. Il a conclu au 83e rang, tout comme l’Irlandais Rory McIlroy, à 14 coups de Johnson.

«Je ne suis pas vraiment content de la manière dont j’ai joué, a admis Woods au site golf.com. Je suis 10 au-dessus de la normale. Je ne vois pas comment c’est possible d’être heureux et enthousiaste à propos d’un tel résultat.»

«C’était difficile plus tôt en journée. Il ventait beaucoup, a-t-il poursuivi. Je me suis accroché, mais malheureusement, tout a déraillé au premier et au deuxième trous [où il a commis son double boguey et un boguey].»

Les poursuivants

Au terme de la deuxième ronde, les Américains Scott Piercy et Charley Hoffman sont à égalité au second rang, à quatre coups du meneur. L’Anglais Tommy Fleetwood et l’Américain Brooks Koepka, champion en titre du tournoi du Grand Chelem, ont bondi de la 48e à la quatrième place après avoir terminé la journée quatre coups sous la normale de 70. Ils accusent cinq coups de retard sur Johnson, tout comme le Suédois Henrik Stenson et les Anglais Justin Rose et Ian Poulter.

Aucun des Canadiens en lice ne s’est qualifié pour les prochaines rondes. Mackenzie Hughes a terminé 90e, 11 coups au-dessus de la normale. Adam Hadwin et Garrett Rank, un arbitre de la Ligue nationale de hockey qui s’est qualifié en tant qu’amateur, ont tous les deux fini 136es, à 22 coups de la tête.