Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens

Phillip Danault contre l’intimidation

Publié | Mis à jour

En faisant la promotion des saines habitudes de vie dans les écoles, Philip Danault est convaincu qu’il aide à contrer l’intimidation dans les écoles.

«L’intimidation est courante et avec ma conjointe on veut inciter les jeunes à contrer ce problème», a expliqué le numéro 24 du Canadien.

En février dernier, «Le Journal de Montréal» annonçait que Philip Danault et sa copine, Marie-Pierre Fortin, s’associaient à la Fondation Jasmin Roy, dont la mission principale est de lutter contre l’intimidation.

Prix

Ensemble, ils ont décidé de créer le prix «Équipe étoile de Marie-Pierre et Philip Danault» qui allait être remis à une école des Bois-Francs, le patelin du hockeyeur. Pour gagner, les écoles devaient se démarquer dans le développement des saines habitudes de vies émotionnelles et relationnelles dans le sport de l’activité physique.

«Ça fait partie de ma job [de m’impliquer], mais ce n’est pas tout le monde qui le fait», a répondu Danault lorsqu’on lui a demandé pourquoi avoir décidé de s’impliquer de cette manière.

L’attaquant voulait faire une différence dans la vie des enfants en les incitant à être de bonnes personnes.

Grâce à leur thématique annuelle «Sportifs complètement passionnés», l’école Notre-Dame-de-l’Assomption, qui regroupe des élèves de maternelle à la sixième année, a remporté cette première édition, qui devrait être de retour l’an prochain.

L’objectif de 60 minutes d’activité quotidienne pour tous les élèves et la modification d’un parcours d’autobus permettant aux écoliers de marcher davantage pour se rendre à leur école ont aidé l’école Notre-Dame-de-l’Assomption à remporter la palme de cette année.

Un chaleureux accueil

Lorsque Philip Danault s’est présenté devant la centaine de jeunes, plusieurs arboraient fièrement leur chandail aux couleurs du club montréalais. Il a été chaleureusement applaudi par les élèves du primaire qui avaient déjà oublié la saison difficile du Tricolore.

Les écoliers avaient également dessiné plusieurs logos du CH à l’entrée de l’école pour souhaiter la bienvenue à celui qui a revendiqué 8 buts et 17 passes pour un total de 25 points en 52 rencontres en 2017-2018.

Une bourse de 4000 $ a aussi été remise à l’école.

Lorsque la directrice Sylvie Jobin s’est adressée aux élèves, elle leur a demandé si leur école était parfaite malgré le prix qu’elle venait remporter. Ils ont tous crié que non et face à cette réponse, Mme Jobin a souri puisque ce concours permettait à son école de continuer d’améliorer les saines habitudes de vie des élèves.

Un modèle bien différent

Présent pour la remise du prix, Jasmin Roy était bien heureux qu’un modèle sportif comme Philip Danault se soit associé à sa fondation.

«Je ne suis pas identifié aux sports et Philip peut rejoindre une clientèle différente», a expliqué Jasmin Roy.