Boxe

Kean-Braidwood : une tension qui inquiète Camille Estephan

Publié | Mis à jour

Il est très clair depuis longtemps que les boxeurs Simon Kean et Adam Braidwood, qui s’affronteront samedi au Centre Gervais Auto de Shawinigan, se détestent profondément.

À l’approche du gala qui mettra en vedette les deux poids lourds, le promoteur Camille Estephan, d’Eye of the Tiger Management (EOTTM), a admis mercredi qu’il avait des inquiétudes au sujet du comportement des deux boxeurs dans les jours à venir.

Parce que Kean et Braidwood, deux hommes au tempérament parfois explosif, se sont envoyé plusieurs pointes sur les médias sociaux et dans diverses entrevues au cours des derniers mois, en plus d’échanger des mots doux lors d’un gala tenu au Casino le 31 mars dernier.

Jeudi et vendredi, ils auront à se retrouver l’un devant l’autre.

«Je leur ai dit "vous ne serez pas payés si le combat n'arrive pas samedi. Il ne faut pas que ça arrive vendredi, il ne faut pas que ça arrive jeudi." Alors j'ai demandé beaucoup de sécurité parce qu'honnêtement, j'avais une grande inquiétude. Je l'ai encore», a mentionné Estephan.

«C'est deux gars un peu imprévisibles, ils veulent être l'homme de la situation. Alors on ne prend pas de chance. Ils ne s'aiment pas», a ajouté le promoteur.

Un succès

À trois jours du combat, plus de 80% des billets pour l’événement ont été vendus (4400 sur les 5300 disponibles).

«J’ai bon espoir qu’on va réussir à vendre les 900 derniers, a indiqué Estephan. À Québec, on en avait vendu 600 pendant la journée du gala. C’est un phénomène qu’on voit à l’extérieur de Montréal.»

On peut comparer ces chiffres avec ceux des galas qui se font aux quatre coins de l’Amérique du Nord. Aux États-Unis, lorsqu’un promoteur attire une foule de 5000 spectateurs pour un gala comparable à celui de Shawinigan, on parle d’un immense succès.

Six autres combats sont prévus sur la carte du gala et l’un d’entre eux mettra d’ailleurs en vedette le populaire Junior Ulysse.

On promet également des adversaires de qualité à la suite des nombreuses critiques adressées à EOTTM dans la foulée du gala du 7 avril dernier à Québec, où plusieurs boxeurs invités présentaient une condition physique et des habiletés discutables.

Non, ce gala sera mémorable, assure Estephan, ajoutant qu’au niveau local, il s’agira du «plus grand combat de poids lourds depuis belle lurette».

«Je ne sais pas à quel point on va pouvoir faire ça dans le futur, a-t-il mentionné. Il (Kean) embarque dans des combats de plus en plus gros.»

La conférence de presse en vue du combat aura lieu jeudi, alors que la pesée est prévue pour vendredi. TVA Sports la diffusera en direct, d’ailleurs, à compter de 12h30.