Impact

«Un scénario qui a été catastrophique» - Rémi Garde

Publié | Mis à jour

Le match à Dallas a bien mal commencé pour l’Impact de Montréal quand ce qui avait l’air d’un but refusé pour cause de hors-jeu est devenu le premier des deux buts du FC Dallas. Et finalement, le but n’aurait jamais dû être accordé.

Récapitulons la scène. Sur un coup franc de Mauro Diaz, dans la cinquième minute, trois joueurs de Dallas se retrouvent en position de hors-jeu, Rudy Camacho saute pour dégager le ballon de la tête, le ballon rebondit sur Matteo Mancosu pour se retrouver dans le but d’Evan Bush.

Le juge de lignes signale le hors-jeu, il y a un petit délai, et Evan Bush s’apprête à remettre le ballon en jeu quand l’officiel, Nima Saghafi, s’interpose et indique qu’il y a bel et bien un but contre son camp et, comme ça, l’Impact tire de l’arrière 1-0.

On a finalement appris que c’est l’arbitre chargé de la reprise vidéo, Guido Gonzalez fils, qui a informé l’officiel de terrain qu’il y avait un but sur la séquence.

«Scénario catastrophique»

Rémi Garde a étonné un peu tout le monde lundi en révélant que la ligue avait admis qu’il y avait eu une erreur décisionnelle sur la séquence.

«J’ai eu la confirmation que le juge de lignes avait pris la bonne décision, il y avait hors-jeu. Cette confirmation est arrivée de la ligue, c’est une erreur de la personne qui était en charge de la vidéo.»

Évidemment, une erreur aussi grosse que celle-là a eu une incidence majeure sur le reste de la rencontre, d’autant que l’Impact peine à marquer des buts depuis plus d’un mois.

«Je ne peux pas dire quel aurait été le résultat final, mais bien évidemment, ça a complètement changé le début du match», a déploré Garde avant l’entraînement de son équipe, lundi.

«Après six ou sept minutes, quand vous êtes menés 1-0, surtout dans ces conditions-là où nous, on a l’impression qu’il y a un hors-jeu qui est signalé, et finalement on se déjuge, c’était un scénario qui était catastrophique pour nous.»

Compliqué

Pour un règlement aussi important que celui du hors-jeu, il y a un certain flou artistique que même les joueurs ne comprennent pas toujours.

«C’est compliqué, je ne connais pas l’exactitude du règlement, parce que c’est vrai que des fois on parle de hors-jeu lorsqu’on influence le jeu, et peut-être que Rudy n’aurait pas envoyé ce ballon s’il y avait eu un hors-jeu sifflé directement. Il n’aurait pas eu besoin de se dégager de la situation», a expliqué Rod Fanni.

«D’un autre côté, des fois, on attend la faute ou l’erreur avant de valider le hors-jeu. Je n’aime pas me ranger derrière des choses comme ça, mais c’est vrai que ça ne nous a pas aidés.»

Jugement

Rémi Garde s’est montré prudent en refusant de critiquer la décision de l’officiel Saghafi de ne pas consulter l’écran vidéo lui-même et de s’en remettre entièrement au jugement de son collègue.

«Je ne vais pas expliquer leur job à leur place, mais il me semble qu’il doit s’appuyer sur l’analyse de la personne qui est en charge de la vidéo.»

«S’il estime qu’il a besoin de voir, il voit, mais en premier lieu, il s’appuie sur cette personne, et manifestement, cette personne a commis cette erreur qui a fait que le but a été validé alors qu’il n’aurait pas dû l’être.»

Légèrement blessé au genou la semaine dernière, Ignacio Piatti s’est entraîné lundi matin.

Fustration positive

Perdre 2-0 sur deux malchances quand l’équipe offre une prestation plus qu’honnête à l’étranger, il y a de quoi développer de la frustration chez une équipe, et c’est le sentiment qui prévaut chez l’Impact.

«On ne méritait pas vraiment ce résultat-là. Il y a de la frustration et ce n’est peut-être pas une mauvaise chose», a admis Rod Fanni. 

«On s’en veut un petit peu parce qu’on ressentait qu’on aurait pu être plus dangereux dans ce match-là », a-t-il ajouté. 

Chris Duvall a rappelé que le but contre son camp sur le hors-jeu qui a été annulé et l’autre but, sur un tir de pénalité, ont été les deux seuls moments d’égarement de l’équipe. 

«Si on fait abstraction de ces deux jeux, on a offert une performance décente. On a obtenu plusieurs opportunités et on n’en a pas accordé beaucoup.»  

Amélioration 

Bien que le Bleu-blanc-noir ait accordé deux buts sur phases arrêtées, Chris Duvall a insisté pour dire qu’il y avait une amélioration dans ce secteur de jeu. 

«Même si on a accordé deux buts sur phases arrêtées, on a été meilleurs sur cet aspect. Si on regarde le premier but, la ligne défensive a été très bonne et on a tenu l’ensemble de leur équipe hors-jeu.» 

Le défenseur soutient qu’il ne faut pas s’en faire même si l’Impact n’a inscrit qu’un seul but à ses six derniers matchs. 

«Les buts vont venir et c’est une chose avec laquelle cette équipe n’a jamais eu de problème.» 

Bon partenariat 

En défense centrale, Rod Fanni et Rudy Camacho se retrouvaient pour la première fois depuis le 14 avril et Fanni a bien aimé ce qu’il a vu de son compatriote français. 

«C’était bien avec Rudy, on a vu beaucoup de ses qualités et il a fait beaucoup de bonnes choses avec de beaux ballons au milieu pour nos attaquants.» 

Avec le mois de juin qui avance, il faut se demander ce qu’il adviendra de Fanni. Le vétéran de 36 ans est sous contrat jusqu’au 30 juin. 

«Pour l’instant, on n’a pas encore abordé le sujet. Comme je l’ai déjà dit, je me sens très bien à Montréal, on verra avec les dirigeants», a-t-il expliqué. 

Bref, le dossier n’a pas bougé depuis une semaine. Il faut se demander s’il sera de retour puisque Kyle Fisher et Victor Cabrera seront bientôt prêts à réintégrer la formation. 

Ce qui joue contre Fanni, au-delà du fait qu’il cadre difficilement dans un plan à long terme en raison de son âge, c’est le fait qu’il soit international et que l’équipe est à court de place pour un joueur international.