F1

F1: un clin d'oeil à Gilles

Publié | Mis à jour

Comme scénario idéal, on ne pouvait trouver mieux. Sebastian Vettel s’élancera de la position de tête dimanche après-midi au circuit Gilles-Villeneuve.

Alors que le Grand Prix du Canada célèbre les 40 ans de la victoire historique de Gilles Villeneuve à bord de sa Ferrari, en 1978, l’Allemand s’est fait plaisir tout en comblant les nombreux supporteurs de l’écurie italienne sur place.

Le quadruple champion du monde a mis fin à une longue disette de la Scuderia en qualifications sur le tracé montréalais. Michael Schumacher avait été son dernier représentant à signer le meilleur chrono, en... 2001.

Vettel a parcouru le circuit Gilles-Villeneuve en 1 min 10,764 s pour devancer le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) par seulement 93 millièmes de seconde.

Le Néerlandais Max Verstappen, qui avait dominé les trois séances d’essais libres du week-end à bord de sa Red Bull, a inscrit le troisième chrono le plus rapide lors de l’ultime ronde Q3.

Record de piste battu grâce à Pirelli

Lewis Hamilton, vainqueur lors des trois dernières épreuves disputées à Montréal, a dû se contenter du quatrième rang à bord de sa Mercedes.

Le Finlandais Kimi Räikkönen (Ferrari) et l’Australien Daniel Ricciardo (Red Bull) partageront quant à eux la troisième rangée au départ.

Les six premiers pilotes ont battu le record de piste de 1:11,459 que détenait Hamilton depuis l’an dernier.

Une situation prévisible puisque, comme il y a deux semaines à Monaco, le fournisseur Pirelli avait proposé aux équipes la gomme la plus performante de sa gamme, l’hypertendre, que tous les pilotes ont utilisée dans la phase ultime des qualifications.

Le groupe des 10 premiers est complété par Nico Hülkenberg (Renault), Esteban Ocon (Force India), Carlos Sainz (Renault) et Sergio Perez (Force India).

Stroll éliminé d’entrée

Lance Stroll et Sergey Sirotkin ont été éliminés dès la ronde initiale des qualifications (Q1). Le jeune Québécois s’élancera de la 17e position, tout juste devant son coéquipier.

Seul Marcus Ericsson (Sauber) a fait pire que les deux pilotes de l’écurie Williams, dont les déboires se poursuivent cette saison.

Le Suédois se retrouve en fond de grille en compagnie de Romain Grosjean dont la Haas s’est immobilisée avant même de quitter la zone des puits à la suite d’un bris de moteur.

Petite erreur

Tout en rappelant à sa sortie de voiture l’héritage laissé par Gilles Villeneuve, Vettel s’est réjoui de sa performance (pour la 54e position de tête de sa brillante carrière), lui qui, la veille, avait connu une petite frayeur en caressant un mur de la piste.

«Le week-end avait mal commencé, a-t-il raconté, mais l’équipe a fait un travail remarquable. Vendredi, notre rythme n’était pas suffisant, mais on a su redresser la barre. Ce matin [samedi], je me suis levé du bon pied. C’est fantastique de le faire ici à Montréal devant des milliers d’amateurs vendus à la cause de Ferrari.»

«Lors de mon deuxième essai en Q3, j’ai commis une petite erreur et j’ai cru que ça allait être coûteux. Heureusement, je n’ai pas écopé.»

Objectif : 50 victoires

Victorieux lors des deux premières étapes de la saison, en Australie et à Bahreïn, Vettel tentera dimanche d’atteindre le plateau de 50 victoires en F1, un exploit que seuls Michael Schumacher (91), Hamilton (64) et Alain Prost (51) ont accompli avant lui.

L’Allemand a signé sa seule victoire à Montréal en 2013, lorsqu’il portait les couleurs de Red Bull.

Le dernier pilote Ferrari à avoir remporté les grands honneurs du Grand Prix du Canada avait été Michael Schumacher en 2004.

La grille de départ du GP du Canada

7e étape de la saison 2018 de F1

1. Sebastian Vettel (GER/Ferrari)

2. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes)

3. Max Verstappen (NED/Red Bull-TAG Heuer)

4. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)

5. Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari)

6. Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-TAG Heuer)

7. Nico Hülkenberg (GER/Renault)

8. Esteban Ocon (FRA/Force India-Mercedes)

9. Carlos Sainz Jr (ESP/Renault)

10. Sergio Perez (MEX/Force India-Mercedes)

11. Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari)

12. Brendon Hartley (NZL/Toro Rosso-Honda)

13. Charles Leclerc (MON/Sauber-Ferrari)

14. Fernando Alonso (ESP/McLaren-Renault)

15. Stoffel Vandoorne (BEL/McLaren-Renault)

16. Pierre Gasly (FRA/Toro Rosso-Honda)

17. Lance Stroll (CAN/Williams-Mercedes)

18. Sergey Sirotkin (RUS/Williams-Mercedes)

19. Marcus Ericsson (SWE/Sauber-Ferrari)

20. Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari)

Romain Grosjean s’élancera de la 20e place sur la grille de départ, sa voiture ayant subi un bris de moteur avant la première phase des qualifications.