FOR-SPO-MOT-CANADIAN-F1-GRAND-PRIX---QUALIFYING

Crédit : AFP

F1

De mal en pis pour Romain Grosjean

Publié | Mis à jour

Toujours à la recherche d’un premier point cette saison, Romain Grosjean a encore une fois vu le destin lui mettre des bâtons dans les roues, samedi. Pendant qu’il appuyait sur l’accélérateur pour sortir du garage, un épais nuage de fumée a mis fin à sa séance de qualification.

Visiblement abattu à la sortie de sa monoplace, le Français devra donc prendre le départ du 20e et dernier rang de la grille de départ du Grand Prix du Canada, dimanche. Pendant ce temps, son coéquipier Kevin Magnussen, qui compte déjà 19 points au classement, s’élancera de la 11e place.

«Quelque chose a mal tourné, a concédé Grosjean sans dévoiler la nature exacte du pépin. Nous allons tenter une stratégie différente demain pour attaquer, puisqu’il est possible de dépasser ici. Ce n’est pas impossible de marquer des points.»

Grosjean n’en est pas à ses premiers ennuis cette année. Forcé à l’abandon en raison d’une roue mal fixée au moment où il roulait légitimement au sein du top 5 lors du Grand Prix d’Australie, il a commis deux erreurs qui ont mis fin à sa course en Azerbaïdjan et en Espagne.

«Le début de saison est un peu désastreux pour moi. Il y a eu de la malchance et quelques erreurs. C’est dur, mais il faut baisser la tête et foncer.»

La meilleure évolution

Malgré une journée difficile, Grosjean n’a pas caché qu’il était très satisfait des améliorations apportées à la voiture cette fin de semaine, allant même jusqu’à dire qu’il s’agissait de la meilleure évolution depuis qu’il fait partie de l’équipe.

Les bonnes performances de la voiture aident d’ailleurs le pilot de la voiture numéro 8 à garder sa motivation intacte malgré l’absence de bons résultats pour lui.

«La voiture est rapide et l’équipe grandit. Tout le monde travaille bien. Les résultats ne sont pas ceux qu’on pourrait avoir, mais j’essaie de voir le positif.»

«J’aime la Formule 1, j’aime repousser les limites. Même quand les choses ne vont pas dans ton sens, tu conduis les meilleures voitures au monde sur les plus beaux circuits», a conclu Grosjean.