F1

Claire Williams défend ses jeunes pilotes

Publié | Mis à jour

Invitée à évaluer les performances de ses pilotes Lance Stroll et Sergey Sirotkin depuis le début de la saison, Claire Williams ne peut rien leur reprocher.

«Je ne peux pas les pointer du doigt avec les courses que nous avons eues cette saison, a déclaré la directrice générale adjointe de l’écurie Williams, vendredi midi.

«Évidemment, Lance et Sergey n’ont pas exactement le meilleur équipement cette année pour démontrer leur potentiel, a-t-elle ajouté en prenant soin de bien reconnaître leur talent. C’est notre responsabilité de leur donner une voiture pour qu’il puisse s’exprimer.»

Pilotes courageux

À cet égard, elle a salué leur courage de s’élancer sans retenue alors que leur bagnole n’est pas à la hauteur. «Ce n’est pas facile pour un jeune pilote de F1 qui sait qu’il sera relégué en fond de grille dès qu’il sort en qualifications. Ce n’est vraiment pas évident psychologiquement. Lance et Sergey font un excellent travail. Ils démontrent une réelle maturité.»

Nouveau contrat ?

Dans les coulisses, on chuchote que Stroll serait en voie de prolonger son contrat chez Williams. Le pilote n’a évidemment pas voulu entrer dans les détails, pas plus que sa patronne qui lui a lancé des fleurs vendredi en conférence de presse.

Celle-ci reconnaît que le jeune homme de 19 ans a traversé marées et tempêtes depuis ses débuts dans la discipline reine du sport automobile. Il a essuyé de virulentes critiques à bien des égards.

«J’adore Lance, c’est un bon gars. Je me répète, il a fait face à énormément de négativisme. Il a bien réagi et il faut lui accorder le mérite qui lui revient. C’est un bon pilote d’équipe, a témoigné Williams.

«Je crois qu’il a encore beaucoup à démontrer si nous pouvons lui donner la voiture pour le faire», a ajouté celle qui a de nombreux problèmes à régler avant de réfléchir à la saison 2019.

Au tiers de la saison ce week-end, Williams est bon dernier au classement des constructeurs après six épreuves sur les 21 courses de la saison.

La directrice de l’écurie britannique n’ose pas jeter l’éponge.

En prônant la patience, elle affirme que ses troupes travaillent d’arrache-pied afin d’améliorer les performances de la voiture.

Surtout du point de vue de l’aérodynamisme. Ses pilotes essaient d’empocher des points et de s’immiscer dans la troisième séance de qualification du samedi afin de réaliser un top 10 en course.

«Mais c’est à nous de livrer la machinerie pour qu’ils y arrivent. On espère faire tourner le vent et revenir dans le peloton», a conclu la dame.