Canadian F1 Grand Prix - Qualifying

Crédit : AFP

F1

«C’est très serré avec les autres équipes» - Lewis Hamilton

Publié | Mis à jour

Malgré ses craintes émises jeudi en lien avec l’utilisation d’un moteur usé, Lewis Hamilton a pris une partie du blâme, samedi, après s’être contenté du quatrième temps des qualifications du Grand Prix du Canada, à Montréal.

Le Britannique, qui est en tête du classement des pilotes avec une récolte de 110 points, utilisera son bloc motopropulseur pour une septième course consécutive. Prévoyant une évolution pour Montréal, Mercedes s’est finalement rétractée à la dernière minute, craignant un manque de fiabilité.

Bon joueur, il a toutefois évité de jeter le blâme sur son unité de puissance. «Ça n'a rien à voir avec le moteur», a clairement tranché Hamilton.

«Les qualifications ont été difficiles. Je ne suis pas parvenu à aller beaucoup plus vite en Q3 par rapport à la Q2. J’avais un bon rythme de course lors des essais vendredi, mais je n'ai pas réussi à faire un tour parfait [samedi].»

«J’ai éprouvé des ennuis avec la voiture. Je croyais qu’on avait le rythme pour qu’on [Valtteri Bottas et moi] se qualifie tous deux en première ligne.»

Habituellement rapide dans le dernier secteur, Hamilton a semblé éprouver des difficultés à négocier le virage en épingle, bloquant les freins lors de ses deux tours lancés en Q3. Il a également donné beaucoup de crédit à ses adversaires.

«C'était très serré avec les autres équipes. Ils ont fait du meilleur travail», a concédé le quadruple champion du monde.

Le pilote Mercedes devra donc attendre au moins à l’année prochaine pour décrocher une septième position de tête et prendre seul le premier rang à ce chapitre sur le circuit Gilles-Villeneuve. Avec six, il partage présentement le record avec l’illustre Michael Schumacher.

Hamilton pourrait malgré tout égaler une autre marque du septuple champion du monde en l’emportant dimanche. Ce serait un septième triomphe pour lui au Canada.