Canadian F1 Grand Prix - Previews

Crédit : AFP

F1

«On va faire avec ce qu’on a» - Lance Stroll

Publié | Mis à jour

Le Québécois Lance Stroll veut bien faire des miracles, la voiture doit par contre collaborer. En manque de puissance, d’aérodynamisme et de calibrage, il va tenter d’exploiter le maximum de sa Williams sur le circuit Gilles-Villeneuve lors du Grand Prix du Canada.

Après le désastre à Monaco il y a deux semaines, il souhaite un week-end plus paisible et positif chez lui en faisant tout en son pouvoir pour quitter l’île Notre-Dame avec le sentiment du devoir accompli et quelques points de plus en poche dimanche soir. Il dit avoir tourné la page sur cette semaine de travail frustrante de A à Z.

En retardant la sortie de son nouveau bloc moteur, le motoriste Mercedes met plusieurs pilotes et écuries dans l’eau chaude, dont Stroll.

«Nous sommes tous dans le même bateau. Ce n’est pas la situation idéale, mais ça fait partie du sport automobile. Il faut tous faire avec ce qu’on a entre les mains.

«Il y a beaucoup de bonnes occasions ce week-end, a enchaîné celui qui avait enregistré ses premiers points en carrière sur le circuit de la F1 l’an dernier à Montréal. Il n’y a aucune raison qui pourrait expliquer que nous ne fassions pas notre travail ici ce week-end.»

Marathon

Stroll a expliqué brièvement les déboires de Williams en réussissant à en ressortir le positif.

«C’est un début de saison frustrant pour nous tous. En tant qu’équipe, nous ne sommes pas là où nous voulions être, mais il y a aussi de bonnes choses. Même si elles ne paraissent pas dans les résultats, nous avons fait du bon travail depuis l’hiver.

«C’est une longue saison, a renchéri celui qui figure au 16e rang du classement général avec ses quatre points. La saison de Formule 1 est un marathon, donc je préfère regarder vers l’avant. J’espère que nous pourrons faire tourner le vent et récolter quelques points pour le reste de la saison.»

Au fil des dernières épreuves, il a décelé les faiblesses de sa bagnole. Des points techniques qui ont d’ailleurs récemment coûté le job du designer en chef de la FW41, Ed Wood, et du directeur de l’aérodynamisme, Dirk de Beer.

Pour engranger les points désirés, Stroll devra croiser les doigts pour que son moteur Mercedes tienne le coup et qu’il développe assez de puissance afin de batailler en milieu de peloton.