Impact

«Nacho redeviendra Nacho» - Raheem Edwards

Publié | Mis à jour

Le milieu de terrain de l’Impact de Montréal Ignacio Piatti est la bougie d’allumage du Bleu-Blanc-Noir en attaque. Toutefois, l’Argentin, bien qu’il ait tiré 14 fois en direction du filet adverse, n’a pu noircir la feuille de pointage lors de ses cinq derniers matchs.

Lors de cette séquence, l’Impact a perdu à quatre reprises et a remporté son dernier duel, 1-0 à domicile, face au Dynamo de Houston.

Toutefois, voilà une situation qui n’inquiète pas vraiment son coéquipier Raheem Edwards.

«Il est l’un des meilleurs joueurs de la MLS, a tout d’abord indiqué Edwards lors de l’émission Destination Coupe Stanley AM sur les ondes de TVA Sports, jeudi. Nacho est incroyable, je le vois tous les jours à l’entraînement. Les choses qu’il fait, je ne peux pas les expliquer.

«Je suis sûr qu’il rebondira en termes de buts et d’aides. Mais nous devons élever notre jeu d’un cran et ne pas laisser Nacho tout faire par lui-même, comme il l’a fait par le passé. Il a besoin d’aide. Nous sommes là pour le supporter. Mais Nacho redeviendra Nacho. Il rebondira.»

L’Impact se déplacera à Dallas pour y affronter le FC Dallas, samedi.

Le duel sera présenté sur les ondes de TVA Sports, dès 19h30.

La formation texane est l’une des puissances de la MLS, pointant au deuxième échelon de l’Association de l’Ouest, en raison d’une fiche de 7-1-5, bonne pour 26 points en 13 matchs.

«Dallas sera un bon défi pour nous, a continué Edwards. Nous savons tous que nous devons récolter des points. Alors ce sera un bon défi, autant mentalement que physiquement.

En raison des récents insuccès de l’équipe, l’atmosphère pourrait être devenue négative au sein du vestiaire de l’Impact. Toutefois, ce ne semble pas le cas.

«Je pense que l’atmosphère a toujours été bonne, a confié Edwards. Évidemment, lorsque tu ne récoltes pas de points et que tu ne gagnes pas des parties, l’atmosphère peut diminuer. Mais les gars ont gardé la tête haute et ont continué à jouer de la manière dont nous devons jouer.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.