Destination Coupe Stanley AM

LCF: vers un plafond salarial administratif?

Publié | Mis à jour

Le concept de plafond salarial est bien implanté dans le sport professionnel. Cependant, la Ligue canadienne de football pourrait pousser le tout un peu plus loin en implantant ce concept pour la branche administrative des équipes.

Dans la LCF, le plafond salarial pour l’ensemble des joueurs est de 5,2 millions $. Si l’idée est approuvée, les équipes seront limitées à 11 entraîneurs et 17 employés du département des opérations football, pour un total de 2,7 millions $.

«Les entraîneurs et le personnel administratif ont des contrats garantis, a souligné d’entrée l’agent de joueurs de football Sasha Ghavami lors de l’émission Destination Coupe Stanley AM sur les ondes de TVA Sports, jeudi. Les équipes de la LCF paient leurs entraîneurs des salaires très élevés avec des contrats garantis. Ça crée une disproportion.

«Ils font aussi partie des succès ou des insuccès de l’équipe. La LCF a quand même pris un pas très intéressant en disant qu’il y aurait un montant maximum à dépenser sur le personnel d’entraîneurs et administratif.»

Comme exemple, Ghavami indique penser que les Roughriders de la Saskatchewan paient l’entraîneur Chris Jones 800 000 $ par année. À titre informatif, le salaire minimum dans la LCF tourne autour de 50 000 $.

L’entraîneur des Argonauts de Toronto, Marc Trestman, sera aussi grassement payé, selon les standards de la LCF.

À voir dans la vidéo ci-dessus. Ghavami discute également de deux clauses distinctes dans les contrats d’athlètes professionnels. Tout d’abord, la clause «opt out» et celle «sign and trade».