Crédit : CHANTAL POIRIER/LE JOURNAL DE MONTRÉAL

F1

Grand Prix: une fin de semaine difficile en vue pour Lewis Hamilton ?

Publié | Mis à jour

Est-ce que la séquence de trois victoires de Lewis Hamilton au Grand Prix du Canada pourrait prendre fin dimanche ? Ce n’est pas impossible selon le principal intéressé.

Hamilton n’est pas très optimiste quant à ses chances de monter sur la première marche du podium. Et ce, même s’il a remporté cinq des huit dernières épreuves en sol montréalais.

La raison? L’écurie Mercedes devait apporter un nouveau moteur pour la première course en Amérique. Cependant, ce changement a été repoussé au Grand Prix de France à la dernière minute en raison d’un problème de fiabilité. Hamilton et Valtteri Bottas auront donc le même bloc moteur que lors des six premières épreuves de la saison.

Avec cette usure au compteur, il est presque assuré que leurs moteurs connaissent une baisse de puissance. Et avec les longues lignes droites à Montréal, ça pourrait coûter la victoire à Hamilton et à Mercedes.

«C’est un circuit de puissance. C’était notre objectif de présenter une évolution de notre moteur et ça nous aurait donné un bon coup de pouce, a souligné Lewis Hamilton d’un point de presse tenu hier matin. Nos mécaniciens ont travaillé fort, mais on a décidé de ne pas l’apporter. C’est malheureux.

«On va essayer de se débrouiller sans cet ajout. Notre performance ne sera probablement pas la meilleure.»

Il a expliqué l’impact de l’usure du moteur Mercedes sur un circuit comme celui de l’Île-Sainte-Hélène.

«C’est la septième épreuve avec le même moteur. Il est naturellement dégradé et il perd de la puissance au fil des épreuves. Avec environ 7000 km parcourus, c’est sûr qu’il y a des pertes de qualité.

Étant donné que Montréal est un circuit où la puissance est importante, l’impact sera encore plus grand.»

Avantage Ferrari

Hamilton n’a pas hésité à donner l’avantage à Ferrari pour les activités de la fin de semaine. Par contre, on peut se demander s’il ne tente pas de jouer dans la tête des pilotes de la Scuderia.

Même si sa Mercedes ne sera pas à son plein potentiel, elle demeure quand même une des meilleures du plateau. Il sera à nouveau l’homme à battre.

«Si Ferrari apporte un moteur avec de nouveaux paramètres qui lui permet d’être plus rapide d’un ou deux dixièmes dans les lignes droites, ils commencent la fin de semaine avec un avantage, a mentionné Hamilton. Ça pourrait être un week-end difficile.

«J’espère seulement de la fiabilité. Je veux aller au bout et c’est tout ce qui m’importe. Je suis toujours ici pour gagner et je vais tout donner.»

S’il parvient à l’emporter, Hamilton rejoindra Michael Schumacher pour le plus grand nombre de victoires à Montréal avec sept. Dans le cadre du 40e anniversaire du premier Grand Prix, ce serait un scénario parfait.