Repêchage LNH

Andrei Svechnikov déjà lié d'amitié avec Alex Galchenyuk

Elizabeth Rancourt / TVA Sports

Publié | Mis à jour

Lorsque Rasmus Dahlin sera sélectionné au premier rang du repêchage de la LNH, à Dallas, il sera difficile de prédire où aboutira Andrei Svechnikov, deuxième meilleur espoir de la cuvée 2018.

Ci-dessus, voyez l'entrevue d'Andrei Svechnikov avec Elizabeth Rancourt.

À moins d'une surprise, l’ailier des Colts de Barrie, dans la Ligue de l’Ontario (OHL), sera recruté soit par les Hurricanes de la Caroline ou les Canadiens de Montréal. D’ailleurs, le Russe de 18 ans n'a entendu que de bonnes choses sur Montréal.

«Je sais que les partisans sont super, a reconnu Svechnikov lors d’un entretien avec TVA Sports. Tout le Québec est derrière l'équipe de Montréal. Ils adorent le hockey. C'est le meilleur marché de la LNH. Ça doit être le fun de jouer là.»

Il parle avec Galchenyuk

Reste à savoir quel chandail Svechnikov enfilera sur la grande scène à Dallas : celui des Hurricanes ou celui des Canadiens? Si le marché montréalais l'intéresse, le jeune russe a une autre bonne raison d'être attiré par le Tricolore.

«Je connais Alex Galchenyuk. On parle russe ensemble, raconte-t-il. Je connais aussi d’anciens Russes [ayant joué avec le CH] comme Mikhail Sergachev à qui j'ai parlé. Il me disait à quel point la ville est bien et les partisans aussi.»

Les partisans du Bleu-blanc-rouge de leur côté ont une bonne raison de le vouloir à Montréal : en plus d’être talentueux, il s’intéresse à la langue Molière.

Espérons qu'il n'est pas un friand des jeux vidéos, sinon le CH lui tournera le dos!

Au tour du petit frère

Les 22 et 23 juin prochain à Dallas, ce sera au tour du petit frère de s’offrir aux formations du circuit Bettman. En 2015, Andrei éprouvait autant de fierté que son grand frère, Evgeny, lorsque ce dernier a été sélectionné au 19e échelon au total par les Red Wings de Detroit.

L’aîné des Svechnikov a depuis joué 16 matchs avec la formation du Michigan, récoltant deux buts et autant de mentions d’aide.

«J'étais sur place [en 2015]. C'était incroyable. J'étais tellement heureux pour mon frère. Il m'aide toujours. C'est bien d'avoir un grand frère dans la ligue.»

Andrei, qui possède un gabarit de 6 pi 2 po, a amassé une impressionnante fiche de 40 buts en 44 matchs pour un total de 72 points à sa première campagne avec les Colts, ce qui lui a valu le titre de recrue de l'année.

Qu'il soit repêché deuxième ou troisième, les chances sont bonnes de le voir dans la LNH l'an prochain et il dit avoir les outils nécessaires pour aider une équipe.

«Je me distingue par mes montées au filet. J’ai un style de jeu physique et suis très compétitif. Je pense déjà à la Coupe Stanley!», assure-t-il.

À lire aussi : Filip Zadina rêve à Montréal et... Tomas Plekanec!