Crédit : Jean-Yves Ahern-USA TODAY Sports

MLS

MLS 360: enfin un but!

Ian Gauthier / TVA Sports

Publié | Mis à jour

Il n’y a pas eu énormément d’action au Stade Saputo, samedi soir, mais il y en a eu assez pour les spectateurs qui avaient choisi de s’y rendre même si l’Impact venait de perdre quatre matchs par blanchissage.

Une foule pas si mal dans les circonstances, d’ailleurs, et il faisait un temps magnifique.

Une frappe de Jeisson Vargas en fin de première demie à permis aux hommes de Rémi Garde d’obtenir un premier but en 426 minutes de jeu! Ce fut d’ailleurs suffisant. L’équipe n’avait ensuite qu’à tenir en défense, et grâce au savoir faire de Rod Fanni ainsi qu’à l’acharnement de Samuel Piette, elle y est parvenue.

Soulignons d’ailleurs le grand match du milieu récupérateur québécois, qui, sans trop faire de bruit, en est à trois passes décisives cette saison.

 

 

De son côté, le Dynamo a amorcé la semaine en position de participer aux éliminatoires. Ce n’est plus le cas maintenant. Mais nous n’en sommes qu’à la 14e semaine de la saison 2018 et il y a encore beaucoup de soccer à jouer.

En dents de scie

S’il y a une équipe qui devra se rappeler du dernier énoncé, c’est le Toronto FC. Oh, le champion de la dernière saison est encore un club talentueux. Mais il tarde encore à trouver son vrai rythme pour des raisons maintes fois expliquées au cours des dernières semaines dans cette chronique.

La bande à Michael Bradley était en voie de faire un résultat remarquable, samedi à Columbus, en prenant les devants 3-0, notamment grâce à une splendide frappe de Sebastian Giovinco sur coup franc (encore). Et Toronto est de nouveau derrière l’Impact au classement.

L’émergence du Real

Ça va drôlement bien pour le Real Salt Lake. La troupe de l’entraîneur Mike Petke a collé trois victoires en une semaine, dont deux contre les pauvres Sounders, mais tout de même : avec ces neufs points, l’équipe a grimpé en flèche au classement pour atterrir en troisième place dans l’Ouest.

Mieux encore, l’équipe gagne des matchs en utilisant plusieurs joueurs issus de son académie dans son alignement de départ. Du solide.

Et pour Seattle, quelle horreur. L’équipe a été blanchie pour une huitième fois en 2018, samedi, et n’a marqué que sept petits buts cette saison. Certes, les Sounders ont habitué leurs partisans à de lents débuts de saison, mais il y a des limites...

Le FC Dallas va aussi très bien. Les Texans se sont farci les deux clubs de Los Angeles cette semaine, battant d’abord le Galaxy 3-2 mercredi malgré deux buts de Zlatan Ibrahimovic.

Ils ont ensuite vaincu le Los Angeles FC 2-1, samedi, pour prendre la tête du classement dans l’Ouest. Il est à noter, cependant, que le LAFC devait entre autres se débrouiller sans Laurent Ciman et Carlos Vela, rappelés en sélection nationale.

Si Dallas n’a pu garder la première place, c’est parce que le Sporting de Kansas City joue très bien aussi. La formation du Missouri a passé le K.-O. à Minnesota United, dimanche, l’emportant 4-1.

Aux prises avec quelques blessures dans son effectif, l’entraîneur du SKC, Peter Vermes, a dû donner plusieurs minutes à un prometteur milieu de 19 ans, Wan Kuzain Wan Kamal. S’il est très plaisant de simplement le nommer, il faut souligner que le jeune homme a profité de l’occasion pour inscrire son premier but en MLS.

Atlanta encore devant

Atlanta United occupe encore une fois la première place dans l’Est. Les «Five Stripes» l’ont emporté 3-1 contre Philadelphie samedi, avec un brin d’aide des officiels. Dans une séquence un peu loufoque, Alejandro Bedoya et Haris Medunjanin, de l’Union, se sont pris des rouges après avoir trop agressivement contesté la décision de l’arbitre Sorin Stoica d’accorder un tir de pénalité à Atlanta en première demie.

L’incontournable Josef Martinez a marqué le but sur ce tir de pénalité, et à onze contre neuf, il en a inscrit deux autres pour réussir un tour du chapeau, son cinquième en MLS, ce qui égale un record de la ligue. Mais... le Vénézuélien l’a fait en moins d’une saison et demie et encore, il a souvent été blessé en 2017. Quel rythme!

Le New York City FC, lui, s’assure de talonner Atlanta au classement et de rester invaincu à domicile en l’emportant 3-0 contre Orlando City, pour qui c’était une quatrième défaite de suite.

L’entraîneur Patrick Vieira a choisi de ne pas donner le départ à son maître à jouer David Villa, probablement pour le reposer un brin, et pendant ce temps, Ismael Tajouri-Shradi en a profité pour mettre un doublé. Le premier des deux buts était fort joli d’ailleurs. Le Libyen en est maintenant à sept buts en 2018 et semble avoir un certain talent. Ismael Tajouri-Shradi, un nom à retenir... en tout cas, faites de votre mieux.

En bref

Le Revolution a poursuivi son étonnante saison en revenant de l’arrière pour battre les Red Bulls devant à peu près 27 heureux spectateurs au Gillette Stadium. Les deux équipes font actuellement belle figure au classement dans l’Est.

Les Red Bulls, il faut l’admettre, se débrouillaient sans les solides Tyler Adams et Tim Parker, rappelés par l’équipe nationale américaine. Dans la victoire, Diego Fagundez a touché la cible à l’aide d’une belle demi-volée.

À Chicago (ou plutôt Bridgeview), le Fire s’est offert un petit 2-1 tranquille contre les Earthquakes, l’un des «punching bags» de la ligue, pour qui c’était une troisième défaite de suite. Le vétéran Alan Gordon a d’ailleurs inscrit son troisième but en trois matchs pour les vainqueurs, qui restent dans la course aux éliminatoires dans l’Est.

Les Timbers ont dû se contenter d’un nul de 1-1 contre le Galaxy, samedi, ce qui a mis fin à leur série de six victoires consécutives. N’empêche, l’équipe n’a perdu qu’un seul de ses 10 derniers matchs. Du côté du Galaxy, le gardien David Bingham a brillé en stoppant neuf tirs. Utilisé durant out le match mercredi contre Dallas, Zlatan n’a été que remplaçant contre les Timbers.

Rien ne va plus pour les Rapids. Et c’est dommage, parce que des efforts avaient été faits, en vain jusqu’ici, dans la saison morte pour redresser l’équipe. Devant ses partisans, le Colorado a vu les Whitecaps marquer deux fois en première demie, avant qu’Edgar Castillo ne réduise l’écart à 2-1 à la 41e minute à l’aide d’une superbe frappe.

Malheureusement, les Rapids ont raté une belle chance de compléter la remontée. Quel Gashi...

À la semaine prochaine!