Donald Trump

Photo : Donald Trump Crédit : AFP

NFL

Les Eagles ne sont plus invités à la Maison-Blanche

Publié | Mis à jour

Donald Trump retire son invitation aux champions du dernier Super Bowl.

Le président des États-Unis a annoncé lundi par voie de communiqué que les Eagles ne sont plus les bienvenus à la Maison-Blanche, eux qui devaient être honorés mardi.

«Les Eagles ne sont pas d'accord avec le président, car il exige qu'ils se lèvent fièrement pour l'hymne national, la main sur le cœur, a déclaré Trump dans un communiqué. Les Eagles voulaient envoyer une délégation réduite, mais les 1000 personnes qui prévoient de se rendre à l'évènement méritent mieux que ça.»

Le mois dernier, l’entraîneur-chef des Eagles, Doug Pederson, avait indiqué que les joueurs seraient libres de participer ou non à la cérémonie à la Maison-Blanche.

Dans l'effectif des Eagles, plusieurs joueurs ont participé au mouvement de boycott de l'hymne national américain lancé en 2016 par Colin Kaepernick pour protester contre les violences policières et les tensions raciales aux États-Unis.

Trump avait critiqué avec virulence la saison dernière les joueurs qui posaient un genou à terre pendant l'hymne américain, exhortant même les propriétaires d'équipes à les licencier.

Rappelons que les Warriors de Golden State, sacrés champions de la NBA en 2017, n'avaient pas été invités à la Maison-Blanche en raison des critiques répétées de Trump formulées par leur vedette Stephen Curry et leur entraîneur-chef, Steve Kerr, notamment.

Plus récemment, la skieuse Lindsey Vonn et le patineur artistique Adam Rippon ont boycotté la réception organisée à la Maison-Blanche en l’honneur des athlètes qui ont brillé aux derniers Jeux olympiques.