Crédit : Source: Twitter / San Francisco 49ers

NFL

Dwight Clark perd sa bataille contre la maladie de Lou Gehrig

Publié | Mis à jour

L’ancien joueur-vedette des 49ers de San Francisco, Dwight Clark, s’est éteint chez lui lundi à 61 ans.

Sa femme Kelly Clark en a fait l’annonce par l’entremise du compte Twitter du défunt. Clark était aux prises avec la sclérose latérale amyotrophique (SLA), également appelée maladie de Lou Gehrig, depuis le mois de septembre 2015.

«J’ai le cœur brisé de vous apprendre que j’ai perdu aujourd’hui mon meilleur ami et mon mari, a-t-elle écrit. Il s’est éteint paisiblement, entouré par plusieurs personnes qu’il aimait. Je remercie tous les amis, les coéquipiers et les partisans qui lui ont envoyé de l’amour pendant sa bataille.»

Les 49ers ont réagi à ce décès en début de soirée. «Nous offrons nos condoléances et nos prières à la femme de Dwight, Kelly, à sa famille, à ses amis et à ses proches, alors que nous nous réunissons pour pleurer la perte de l’une des personnalités les plus aimées de l’histoire des 49ers», peut-on lire dans un communiqué.

Repêché en 10e ronde en 1979, Clark a œuvré pendant 10 saisons avec l’équipe. Il a cumulé 506 réceptions pour 6750 verges et 48 touchés. Il a été invité deux fois au Pro Bowl.

Clark a remporté deux Super Bowl avec la formation californienne, au terme des saisons 1981 et 1984.

Les partisans se souviendront de lui notamment pour le «Catch». Dans la finale de l’Association nationale, en 1981, il avait capté une passe de Joe Montana en fin de rencontre pour mettre fin à la dynastie des Cowboys de Dallas.