VGK-WAS

Le leadership d'Ovechkin: une passion contagieuse

Publié | Mis à jour

Quand ses coéquipiers marquent un but, on peut voir Alexander Ovechkin exploser de joie sur le banc des joueurs. Il faut croire que son enthousiasme est contagieux à voir les Capitals donner du fil à retordre aux Golden Knights.

En pleine finale de la Coupe Stanley, difficile de ne pas être galvanisé quand on voit son capitaine autant investi dans la rencontre. Pas de doute, le leadership d’«Alexandre Le Grand» en est un de passion.

«T’as l’impression que c’est un but en prolongation», s’étonne notre expert et ancien gardien de la LNH, Éric Fichaud.

«Chaque fois qu’un coéquipier fait quelque chose de bien, on dirait que c’est le matin de Noël pour Ovechkin», image pour sa part notre animateur Louis Jean.

«Ovi» n'avait pourtant pas été à son meilleur lors du premier duel de la série à Las Vegas.

«Il attendait tellement la finale, il a peut-être mal géré la première rencontre. On le voyait un peu immobile, il ne frappait pas», fait remarquer José Théodore, un ancien coéquipier d’Ovechkin.

«Mais dans le deuxième match, il fournit cinq mises en échec et un gros but en avantage numérique, continue-t-il. Il marque encore hier, on le voit s’impliquer. Si "Ovi" mène, le reste va suivre.»

José Théodore, Éric Fichaud et Louis Jean discutent de la finale dans la vidéo ci-dessus.