Crédit : Photo Courtoisie / Red Bull

Sports d'été

Les plongeurs de haut-vol: les guerriers des temps modernes

Publié | Mis à jour

Il y a près de 250 ans, les guerriers de Kahekili, roi de Maui, à Hawaii, devaient sauter des falaises rouges de Kaunolu afin de prouver leur loyauté et leur bravoure à leur chef.

Aujourd’hui, on ne part pas en guerre et on a pas de monarque à impressionner, mais c’est au monde entier que l’on souhaite démontrer notre courage en s’élançant de plateformes installées à même les falaises, aux quatre coins de la planète.

Les sensations que les combattants ressentaient en 1770 lorsqu’ils plaçaient leurs pieds sur le bord du précipice : la peur, l’excitation, les palpitations cardiaques, la tempête qu’ils devaient vivre à l’intérieur d’eux même, on les connait nous aussi.

L’union qu’ils avaient avec la nature, la vue du paysage pittoresque qu’ils appréciaient avant de s’élancer; le mouvement des vagues qu’ils voyaient plusieurs mètres plus bas. Le vent qu’ils sentaient dans leurs cheveux pendant leur concentration; tout ça, on a ça en commun.

Crédit photo : Photo Courtoisie / Red Bull

Plus de 200 ans et des milliers de kilomètres nous séparent, mais l’intensité de ces moments nous rassemble.

C’est en l’honneur de ce roi hawaiien que le circuit de compétition Red Bull Cliff Diving a nommé la récompense que tous les plongeurs de haut vol rêvent de recevoir. Le King Kahekili Trophee, est octroyé chaque année au plongeur qui remporte le titre de meilleur plongeur de la saison.

Dans quelques jours, à Possum Kingdom Lake au Texas débute la dixième saison de compétition Red Bull Cliff Diving. C’est aux Hell’s Gate que nous serons 14 hommes et 10 femmes à défier le démon de notre peur pour voler dans les airs avec grâce.

Cette saison s’annonce haute en couleur et imprévisible. Les athlètes se sont entrainés fort et ne cessent de s’améliorer, le niveau de difficulté des figures et la qualité d’exécution de celle-ci sont en constante progression. Les acrobates d’expérience ont l’avantage de la maturité, mais la relève est en forme et a une très bonne technique. Autant chez les hommes que chez les femmes, il est impossible de prévoir qui rapportera le roi trophée à la maison cet automne.