SPO-WINNIPEG BLUE BOMBERS VS MONTREAL ALOUETTES

Crédit : MARTIN ALARE/JOURNAL DE MONTRÉAL

Alouettes

LCF : fini la révision pour le contact sur un receveur

Publié | Mis à jour

Les gouverneurs de la Ligue canadienne de football (LCF) ont accepté divers changements au livre de règlements en prévision de la prochaine saison, mercredi.

Parmi les modifications approuvées, le contact illégal sur un receveur de passes ne pourra plus être revu par la reprise vidéo. Également, l’officiel à la vidéo reverra automatiquement les «touchés potentiels», c’est-à-dire les jeux où il semble évident qu’un touché a été inscrit, mais où on a plutôt jugé, sur le terrain, que le ballon n’avait pas traversé la ligne des buts.

De plus, un bloc effectué dans l’angle mort d’un joueur qui pourchasse le porteur du ballon, au moment où celui qui réalise ledit bloc se dirige vers sa zone des buts, sera maintenant interdit.

«Les gouverneurs ont de nouveau mis l’accent sur l’importance de la sécurité de nos joueurs pour notre ligue, ainsi que sur le besoin de protéger le déroulement de nos matchs pour nos partisans», a indiqué dans un communiqué le directeur principal de l’arbitrage de la LCF, Darren Hackwood.

Au nombre des autres changements décrétés, il y a l’interdiction des blocs bas à l’extérieur des extrémités de la zone de ligne de mêlée. Également, la règle qui encadre la définition d’une passe légale effectuée par le quart-arrière a été simplifiée. Elle spécifie dorénavant que le passeur doit avoir au moins un pied derrière la ligne de mêlée. Auparavant, le point de relâche du ballon déterminait la légalité de la passe.