Séries 2018

Les Jets coulés par les prouesses de Marc-André Fleury

Publié | Mis à jour

Les joueurs des Jets n’ont pas eu à chercher bien loin pour expliquer ce revers. S’ils tirent aujourd’hui de l’arrière dans cette série, c’est en raison de leur lent début de match et des prouesses de Marc-André Fleury.

«Tu ne peux pas te permettre de connaître un lent départ comme celui que nous avons connu ce soir, a indiqué Blake Wheeler. Tirer de l’arrière par deux buts, c’est difficile. Ils ont un très bon gardien. Il (Marc-André Fleury) a fait de très beaux arrêts ce soir. Je ne crois pas que nous aurions pu jouer cette troisième période de façon différente. Nous ne pouvions en faire plus. On a eu des chances de qualités par dessus des chances de qualité près de lui. Parfois, tu n’as d’autres choix que de lever ton chapeau.»

«On doit commencer le prochain match de la façon dont nous avons disputé la troisième période. Ils ont un bon gardien, alors si on joue de cette façon dès le départ, nous réussirons certainement à tirer profit de certaines de nos occasions», a affirmé Tyler Myers. 

Mark Scheifele a beau avoir marqué deux buts, c’est Fleury qui a eu le dernier mot en le privant du but qui lui aurait permis de niveler la marque.

«Il est l’un des meilleurs gardiens de la ligue. Il fait de gros arrêts. Parfois, ce sont des choses qui arrivent dans le hockey», a dit Scheifele, 

Les trois premiers buts des Golden Knights ont été le résultat de revirements créés par leurs rivaux. Deux fois à la ligne bleue des Jets et une fois, à la suite d’une bourde de Connor Hellebuyck derrière son filet.

« Le gars (Erik Haula) a frappé la rondelle dans les airs. Je fais ce genre de sortie à longueur d’année, a-t-il rappelé. Il a fait un bon jeu, mais il a été un peu chanceux. Je ne sais même pas s’il regardait en direction de la rondelle. Je crois qu’il a donné un coup au hasard avec son bâton et a réussi à frapper la rondelle.»