Crédit : AFP

Hockey

Le Canada passe en demi-finale contre... la Suisse

Publié | Mis à jour

Profitant d’une passe savante de Connor McDavid, Ryan O’Reilly a marqué en supériorité numérique en prolongation pour permettre à l’équipe canadienne de vaincre la Russie 5-4 et ainsi atteindre les demi-finales du Championnat du monde de hockey sur glace qui se déroule au Danemark.

O’Reilly a fait dévier le relais de McDavid derrière le gardien Igor Shestyorkin pour conserver les espoirs du Canada d’obtenir une médaille à ce tournoi international.

En demi-finale, la formation canadienne affrontera la Suisse, qui a causé la surprise du tournoi en battant la Finlande plus tard dans la journée de jeudi.

Le défenseur Colton Parayko, qui porte les couleurs des Blues de St. Louis dans la Ligue nationale de hockey, avait ouvert le pointage pour le Canada en première période. McDavid et Jordan Eberle ont été ses complices.

À mi-chemin en deuxième période, ce fut au tour de Ryan Nugent-Hopkins de profiter du talent de McDavid, qui a terminé la rencontre avec trois mentions d’aide. Les Russes ont répliqué avant la fin de l’engagement médian par le biais d’Ilya Mikheyev et Alexander Barabanov.

Des Russes coriaces

Arrivé sur le tard pour prêter main-forte au Canada à cette compétition, Kyle Turris, des Predators de Nashville, a redonné les devants à l’équipe canadienne au troisième tiers. Sergei Andronov a toutefois tôt fait de recréer l’égalité, profitant notamment des largesses de Ryan Murray en défensive.

Après un but du Québécois Pierre-Luc Dubois avec moins de huit minutes à écouler au cadran, les Russes sont revenus de l’arrière une fois de plus grâce à Artem Anisimov. Le gardien canadien Darcy Kuemper, qui a conclu le match avec 26 arrêts, a mal paru sur la séquence.

Devant le filet des Russes, Shestyorkin a repoussé 36 des 41 rondelles dirigées vers lui.

Victoire de la Suisse

La Suisse a vaincu la Finlande par le pointage de 3-2, grâce à trois buts inscrits en deuxième période. Enzo Corvi, Joel Vermin et Gregory Hofmann ont alors touché la cible.