Tampa Bay Lightning v Washington Capitals - Game Three

Crédit : AFP

TBL-WAS

Andrei Vasilevskiy, le prochain Vladislav Tretiak?

Publié | Mis à jour

Alors qu’il tente de mener son équipe à une première finale de la coupe Stanley depuis 2004, le gardien russe du Lightning de Tampa Bay Andrei Vasilevskiy, âgé de 23 ans, est comparé par certains au légendaire gardien Tretiak.

C’est notamment le cas du Québécois Frantz Jean, qui, en occupant le rôle d’entraîneur des gardiens au sein de la formation floridienne, est bien placé pour décrire le style de son protégé.

Jean a obtenu un premier aperçu du potentiel de Vasilevskiy lors du camp de développement du Lightning en 2012, quelques jours après le repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) au cours duquel le portier a été sélectionné 19e au total.

«J’étais comme "oh, mon Dieu, il est juste comme Vladislav Tretiak", a indiqué Jean, dans une entrevue accordée au site officiel de la LNH. Il a le même genre d’approche et d’éthique de travail. Encore aujourd’hui, je vois des similitudes.»

Tretiak approuve

Celui qui a grandi à Mont-Royal n’est pas le seul à faire ce rapprochement. Agissant à titre de président de la Fédération russe de hockey sur glace, Tretiak n’a pas bronché lorsqu’il a été mis au courant des propos de Jean.

«C’est approprié de comparer Vasilevskiy avec moi, a acquiescé Tretiak, questionné à ce sujet alors qu’il se trouvait au Danemark dans le cadre du Championnat du monde. J’ai été le premier gardien à utiliser le style papillon et il pratique complètement cette technique. Il a du caractère, le même que j’avais. Je suis sûr de ça.

Complétant sa première saison à titre de gardien numéro 1, Vasilevskiy pourrait réaliser un exploit qui ne figure pas au palmarès de Tretiak, soit celui de remporter la coupe Stanley.

Repêché par le Canadien de Montréal, Tretiak n’a jamais porté les couleurs d’une équipe de la LNH. Il est malgré tout considéré comme l’un des bons gardiens de son époque, lui qui a remporté trois médailles d’or et une d’argent au cours de ses quatre présences aux Jeux olympiques.