Séries 2018

Ovechkin comme Yzerman en 1997?

Ovechkin comme Yzerman en 1997?

Félix Séguin

Publié 15 mai
Mis à jour 15 mai

Le parcours de Steve Yzerman et celui d’Alexander Ovechkin se ressemblent de plus en plus.

À l’instar d’Ovechkin, Yzerman a longtemps été perçu comme un des meilleurs joueurs, mais aussi comme un capitaine qui était incapable de mener son équipe aux grands honneurs.

Yzerman a finalement gagné sa première coupe Stanley en 1997. Il était alors âgé de 32 ans et il en était à sa 14e saison dans la Ligue nationale. Cette saison, Ovechkin est aussi âgé de 32 ans et il dispute une 13e saison.

Avant de soulever sa première coupe Stanley en 1997, Yzerman avait joué 1023 matchs en saison régulière, récoltant un impressionnant total de 1340 points, dont 539 buts. Jusqu’en 1997, Yzerman avait réussi cinq saisons de 50 buts, dont deux de 60 et ajouté six saisons de 100 points.

Les chiffres d’Ovechkin sont semblables à ce moment-ci de sa carrière.

Le no 8 des Capitals a moins de points que l’ancien numéro 19 des Red Wings (1122), mais il a inscrit plus de buts (607). À cela, vous pouvez ajouter sept saisons de 50 buts, dont une de 60, en plus de quatre saisons de 100 points.

Avant sa première coupe Stanley, Yzerman en était à sa 11e saison comme capitaine des Red Wings. Ovechkin occupe ce rôle depuis neuf ans avec les Capitals.

Avouez que les chiffres et les statistiques sont similaires.

Il y a également plusieurs ressemblances au niveau du cheminement des deux équipes.

Yzerman a remporté sa première coupe Stanley en 1997, mais tous s’attendaient à ce que les Red Wings le fassent la saison précédente. En 1995-1996, Yzerman et les Red Wings avaient dominé la Ligue nationale avec une récolte de 131 points, dont 62 victoires. Cependant, le parcours des Red Wings s’était terminé en finale de l’Ouest face à l’Avalanche du Colorado.

La saison suivante, Yzerman et les Red Wings n’avaient pas connu le même succès en saison régulière, avec une récolte beaucoup plus modeste de 94 points. Les Devils, les Flyers, les Stars et l’Avalanche les avaient devancés au classement général.

En 1997, Yzerman et les Red Wings avaient donc amorcé les séries éliminatoires en n’étant pas les favoris. Alors que les attentes étaient moins élevées, Yzerman était finalement parvenu à mener son équipe à l’honneur ultime.

Ovechkin a vécu et vit présentement les mêmes émotions qu’Yzerman. L’an dernier, les Capitals étaient les favoris pour soulever la coupe Stanley en raison de 55 victoires et d’une récolte de 118 points en saison régulière. Cependant, l’équipe s’était inclinée au deuxième tour.

Et là, cette saison, Ovechkin et les Capitals ont terminé au 6e rang du classement général. Toute la saison, les Capitals ont joué dans l’ombre des Penguins, du Lightning, des Bruins et des Predators. Et là, la bande à Ovechkin se retrouve en finale de l’Est, à deux victoires d’atteindre la finale.

Il y a eu Steve Yzerman en 1997. Est-ce qu’il y aura maintenant Alexander Ovechkin en 2018?