Séries 2018

«J’avais perdu mon identité à Montréal» - Eller

Publié | Mis à jour

De son propre aveu, Lars Eller n’est plus le même joueur depuis qu’il a quitté les Canadiens pour les Capitals.

Selon lui, il avait perdu son identité à Montréal. C’est ce que l’attaquant danois a déclaré samedi, à la veille du deuxième match de la finale de l’Est face au Lightning.

«J’ai trouvé à Washington mon identité en tant que joueur. Quand j’étais à Montréal, j’avais perdu mon identité à certains moments, a affirmé Eller.

«Je ne savais plus quel genre de joueur je devais être ou quel rôle je devais avoir pour connaître du succès. J’ai été ballotté un peu partout avec les Canadiens. J’ai plus de stabilité à Washington.»

Voyez ses propos dans la vidéo ci-dessus.

Depuis la blessure subie par son coéquipier Nicklas Backstrom, Eller a pris du galon dans la hiérarchie des «Caps». Mais il n’a pas changé sa façon de jouer pour autant, a-t-il assuré.

«Avec l’absence de Backstrom, je joue plus de minutes, mais je joue toujours de la même façon. Que ce soit sur le premier, le deuxième ou le troisième trio, j’ai toujours la même mentalité.»

Aidé par Backstrom et Kuznetsov

De l’avis d’Eller, c’est en côtoyant des joueurs comme Backstrom et Evgeny Kuznetsov qu’il s’est amélioré.

«Quand tu côtoies les meilleurs joueurs et que tu veux apprendre, tu deviens meilleur. J’ai beaucoup appris en regardant jouer Backstrom et Kuznetsov.»

Des propos corroborés par son entraîneur-chef, Barry Trotz.

«Lars est bon dans toutes les facettes du jeu. Il a beaucoup appris en côtoyant Backstrom et Kuznetsov. C’est un jeune joueur qui continue d’apprendre beaucoup.»

Lars Eller, un joueur transformé - TVA Sports