LHJMQ

Le Titan pousse l'Armada dans les câbles

Agence QMI / Marco Brunelle

Publié | Mis à jour

Si les quatre premiers matchs de la série finale de la Coupe du Président ont donné place à des victoires sans équivoque, vendredi soir, au Centre d’excellence Sports Rousseau, le suspense aura perduré jusqu’à la fin alors que le Titan d’Acadie-Bathurst a triomphé au compte de 5-3 sur l’Armada de Blainville Boisbriand.

Le Titan pousse donc l’Armada au bord du gouffre en prenant les devants 3-2 dans la série.

La rencontre était présentée en direct à TVA Sports 2.

La Flotte laurentienne devra résister à l’élimination pour une deuxième fois des séries dimanche après-midi à Bathurst si elle veut mettre la main sur la Coupe du Président.

Les ouailles de Joël Bouchard avaient défait les Islanders de Charlottetown lors du septième match de la demi-finale, l’emportant par le pointage de 6-1.

«J’ai vraiment un bon feeling, a mentionné Bouchard après la rencontre. Nous avons probablement joué notre meilleur match de la série, mais nous n’avons pas eu le résultat escompté.»

L’an dernier, les deux équipes avaient croisé le fer au deuxième tour des séries et l’Armada avait comblé un écart de 1-3 pour finalement passer à la ronde suivante.

«Je crois que l’expérience de l’an passé et celle du septième match ne peuvent que nous aider, a-t-il poursuivi. Je le vois dans les yeux des gars, ils n’ont pas arrêté de jouer. On a eu des chances à la fin, mais la rondelle n’a pas voulu rentrer. Même si on tire de l’arrière 2-3, j’aime mieux être dans ma position.»

Départ en lion

L’Armada a entamé la rencontre avec le vent dans les voiles.

Joël Teasdale a ouvert la marque pendant un jeu de puissance. Placé à l’embouchure du filet à la droite d’Evan Fitzpatrick, il a tenté une passe du revers de l’autre côté, mais le disque a touché le bâton d’Olivier Galipeau pour dévier dans le fond du filet.

Le Titan a répliqué avec trois buts avant la fin de l’engagement.

Samuel L’Italien a profité de la présence de Michael Kemp devant Émile Samson pour décocher un tir des poignets qui n’a laissé aucune chance au gardien de l’Armada.

Ce but a fait changer le vent de côté, alors que le Titan a pris le contrôle du reste de l’engagement.

Michal Ivan s’est emparé d’une rondelle bondissante devant la cage de Samson pour secouer les cordages et enfilé son premier des séries.

Mitchell Balmas a refilé le disque à Ethan Crossman, qui a trompé la vigilance d’Émile Samson à l’aide d’un tir des poignets précis.

Alexander Katerinakis a réduit l’écart de moitié avant d’arriver à mi-chemin dans la rencontre, lors d’une échappée, il a logé le disque dans la lucarne.

Un but refusé

Les Acadiens pensaient bien avoir repris une priorité de deux buts avant la fin de l’engagement, mais celui-ci a été refusé par les officiels. Les explications ont été données à Mario Pouliot, l’entraîneur du Titan, mais les spectateurs n’ont pas eu le même privilège.

Les informations qu’on a pu obtenir en coulisses, c’est que l’officiel Guillaume Labonté a perdu la rondelle de vue quand elle était sous Samson et qu’il avait l’intention de faire résonner son sifflet pendant qu’elle poursuivait son chemin dans le filet.

«On m’a dit que la décision venait d’en haut, a expliqué Pouliot. On avait le choix de continuer de chialer et de perdre le contrôle ou de demeurer concentré. Le plus important était la prochaine présence.»

Noah Dobson a marqué en début de troisième faisant oublier ce but refusé, mais 66 secondes plus tard, Charles-Antoine Giguère a ramené la rencontre à un but d’écart.

Jeffrey Truchon-Viel a complété le pointage dans un filet désert.