LHJMQ

L’Armada crée l’égalité

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Il a fait un temps radieux depuis le début de la semaine sur la péninsule acadienne. L’Armada de Blainville-Boisbriand y a tellement apprécié son séjour qu’elle reviendra en fin de semaine pour y disputer le sixième match de la finale de la coupe du Président.

Ce rendez-vous sera nécessaire puisque mercredi soir au Centre régional K.C. Irving, la formation de l’entraineur en chef Joël Bouchard l’a emporté par le pointage de 5-1 aux dépens du Titan d’Acadie-Bathurst.

Cette série au meilleur de sept parties est désormais égale à 2-2 et le cinquième duel sera joué vendredi soir au Centre d’excellence Sports Rousseau, à Boisbriand. Le sixième, dimanche, en Acadie.

Puisque chaque équipe a savouré les douceurs d’un triomphe sur une patinoire hostile, vous pouvez expédier le concept de l’avantage de la patinoire dans le bac à recyclage des clichés.

Trois buts à la deuxième

L’Armada, qui remportait un premier match après quatre échecs d’affilée loin du regard de ses partisans, s’est assurée de connaître une envolée détendue en direction de la métropole en marquant trois buts à la deuxième période.

Dans l’ordre, Anthony Poulin, Alexander Katerinakis et Luke Henman ont fait descendre les décibels générés par les partisans du Titan.

Durant un épisode à 4 contre 4 en troisième période, Drake Batherson a tué les derniers espoirs des locaux qui, à forces égales, n’ont guère bénéficié d’espace de manoeuvre pour générer de l’offensive. Batherson en a ajouté un deuxième à sa fiche en profitant d’un filet désert.

Adam Holwell a privé le gardien Émile Samson d’un jeu blanc durant un avantage numérique. Peu affairé derrière l’essaim d’abeilles blanches et noires, Samson a repoussé 25 rondelles. Son vis-à-vis Evan Fitzpatrick a été testé par 24 lancers.

Efficaces depuis le début de la série, les défenseurs Olivier Galipeau (-4) et Noah Dobson (-3) ont connu une soirée difficile.

Marquage serré

Un marquage serré et de solides mises en échec ont pimenté une première période durant laquelle lancer au but s’avérait un défi.

À mi-période, les formations totalisaient chacune deux lancers, malgré un avantage numérique décerné aux visiteurs.

Le Titan a ensuite obtenu quelques bonnes occasions de compter. Keenan MacIsaac, Jeffrey Truchon-Viel et Liam Murphy ont testé les réflexes de Samson.

À l’autre bout du rond, Alexandre Alain après avoir récupéré un rebond au pied du gardien est entré en contact avec Fitzpatrick et l’officiel a expédié le capitaine de l’Armada au cachot.

À sens unique

Bénéficiaire d’une remise d’Alain durant une descente à trois contre un, Poulin a abaissé le niveau de décibels dans l’amphithéâtre dès le début de la deuxième quand son lancer des poignets a déjoué Fitzpatrick.

À l’aide d’un foudroyant tir frappé, Katerinakis a doublé l’avance des visiteurs à 12 m 16 s. Alex Barré-Boulet s’est fait complice de cette réussite.

Puis, durant un épisode où la confusion s’était installée dans la zone du Titan, Henman a dégainé de l’enclave pour faire 3-0.

En troisième quand Batherson a fait scintiller la lumière rouge, les amateurs sont demeurés à leur siège, attendant impatiemment le tirage de la course à l’As dont le gros lot était estimé à près de 150 000 $.

- La fatigue ne semble pas un facteur durant les séries. Surtout lorsque les deux équipes ont joué la veille! Sachez toutefois que depuis le début de la saison, au 2e match en autant de soirées, l’Armada avait compilé une fiche de 22-4-2-2, mais elle s’était inclinée trois fois à ses quatre derniers matchs en séries. Le Titan affiche un dossier de 18-11-0-1 et il a remporté ses cinq derniers matchs dans ces circonstances, selon les chiffres compilés par le statisticien de la Ligue canadienne de hockey Geoffrey Brandow.