Destination Coupe Stanley

«Marchand a manqué de classe» - Domingue

Publié | Mis à jour

En entrevue à l’émission de TVA Sports Destination Coupe Stanley lundi, Louis Domingue a critiqué le comportement de Brad Marchand dans la série de deuxième tour entre le Lightning de Tampa Bay et les Bruins de Boston.

Selon le gardien québécois, l’attaquant a «manqué de classe».

Voyez cette entrevue avec Louis Domingue dans la vidéo ci-dessus.

En entrevue à l’émission de TVA Sports Destination Coupe Stanley lundi, Louis Domingue a critiqué le comportement de Brad Marchand dans la série de deuxième tour entre le Lightning de Tampa Bay et les Bruins de Boston.

Selon le gardien québécois, l’attaquant a «manqué de classe» lorsqu’il a léché le visage de l’attaquant Ryan Callahan, vendredi, à l’occasion du match numéro quatre de la confrontation.

Après un contact avec le joueur du Lightning, pour le narguer, sourire en coin, Marchand a réagi en s'approchant du visage de Callahan et il l'a léché de la moustache au nez, geste que la LNH n'a pas apprécié, surtout que l'agitateur des Bruins a agi ainsi pour la deuxième fois ce printemps.

Plus tôt dans les éliminatoires, Marchand avait aussi sorti la langue aux dépens de Leo Komarov, des Maple Leafs de Toronto.

Le lendemain de l'incident, samedi, la LNH a rencontré le joueur ainsi que le directeur général Don Sweeney afin de le prévenir qu'un tel comportement est inacceptable et que sa prochaine offense de la sorte serait sanctionnée.

«C’est dommage parce que Brad Marchand est un bon joueur qui peut tellement avoir un impact offensif, défensif et physique dans un match, a indiqué Domingue. C’est un manque de classe pour son équipe, ses coéquipiers, son organisation. Tout le monde paraît mal à cause de lui.

«C’est de valeur parce qu’il était l’un de leurs meilleurs joueurs sur la glace. Il a manqué de jugement. Il doit se sentir mal. Dans sa tête, il sait que ce n’était pas un geste à faire.»

«Les arbitres ont vu dans son jeu et l’ont puni dans le match suivant. Tout a été contre lui dans tout ça.» 

«Il faut lui donner crédit»

Le discours de Domingue au sujet de Marchand ne comportait cependant pas seulement des éléments négatifs.

«Il faut lui donner crédit, son trio était le meilleur des Bruins soir après soir. C’était pas mal leur seule ligne qui faisait quelque chose sur la glace. On a eu de la misère à la contrer, surtout en désavantage numérique», a-t-il soutenu.

Même si la série n’a duré que cinq rencontres, l’équipe de Tampa Bay a trimé dur pour parvenir à ses fins, à son avis.

«Les Bruins nous ont donné une bonne série même si ça n’a duré que cinq matchs. Les matchs n’ont pas été faciles pour nous. Ils ont fait un bon travail, mais on a eu le dernier mot.»

Des éloges pour Point 

Par ailleurs, Domingue s’est montré particulièrement élogieux à l’égard de son coéquipier Brayden Point, qu’il compare même à Patrice Bergeron.

«Il est dans l’ombre des joueurs comme Steven Stamkos, Nikita Kucherov, Andrei Vasilevskiy et Victor Hedman, mais il est impressionnant à voir jouer. Il est rapide et toujours dangereux en possession de la rondelle.

«Il peut prendre le contrôle d’un match à lui seul. Mais ce que j’aime le plus de lui, c’est son efficacité dans sa zone.»