Impact

De courtes célébrations

Publié | Mis à jour

Après avoir freiné sa séquence de quatre revers, l’Impact ne peut pas se permettre de trop savourer la belle victoire à domicile obtenue samedi contre le Revolution.

La troupe de l’entraîneur Rémi Garde reprendra le collier dès mercredi, alors qu’elle se mesurera au Fire dans son domicile de Bridgeview, en banlieue de Chicago. Puis, l’équipe reviendra à Montréal, où elle recevra l’Union de Philadelphie samedi prochain.

«Un match ce n'est pas assez, il faut en gagner encore quelques autres, a observé l’ailier Raheem Edwards, samedi. On ne peut pas simplement en gagner une et en perdre une autre et ainsi de suite. On veut plutôt continuer à bâtir là-dessus.»

Resserrer la défense

Oui, la victoire de samedi était belle, mais l’Impact a tout de même trouvé le moyen d’encaisser deux buts en deuxième demie après avoir pris les devants 4-0. Des buts concédés qui restent en mémoire.

«Les deux buts contre viennent nous chicoter un peu, viennent nous agacer», a d’ailleurs admis le milieu Samuel Piette.

«Ces deux buts s'ajoutent à la trop longue liste de buts concédés sur coup de pied arrêté ces dernières semaines», a renchéri Garde, qui a admis que l’équipe a besoin de «progresser» dans cet aspect du jeu.

Le «Nacho Show»

Une chose est sûre, l’Impact peut compter sur un joueurs hors normes en MLS en la personne d’Ignacio Piatti, auteur d’un but et de trois passes décisives samedi contre les «Revs».

«Ce gars-là est incroyable, a lancé Edwards en souriant. C'est irréel pour moi de le regarder jouer. Il est tellement bon, c'est fou.»

L’Argentin, qui en est à la première année de son nouveau contrat de deux saisons, n’a toujours qu’un seul objectif.

«Je veux gagner la coupe ici, a-t-il affirmé, en français. Ça fait trois, quatre ans que je suis ici. Avant de partir, je veux gagner. On va essayer.»

Voyez le reportage de Nicolas A. Martineau dans la vidéo ci-dessus.