Crédit : AFP

Séries 2018

Ryan Donato: à l’université le jour, en séries le soir

Publié | Mis à jour

Concilier études et hockey, voilà qui n’est pas de tout repos pour les hockeyeurs des niveaux mineur et junior. Étudiant de troisième année en sociologie à l’Université Harvard, Ryan Donato a amené le défi à un autre stade.

En pleine période d’examens, l’attaquant de 22 ans a pris part vendredi soir à son deuxième match éliminatoire.

«J’ai eu un examen de trois heures, hier [jeudi]. Celui-là, je peux me l’enlever de la tête. Il m’en reste encore deux», a indiqué Donato, rencontré en matinée.

Cette obligation académique ne l’avait pas empêché de rejoindre ses coéquipiers pour l’entraînement tenu cette même journée.

Bien au fait de la réalité de leur joueur recrue, les Bruins n’ont eu aucun problème à l’accommoder lorsqu’il s’est joint à l’équipe après l’élimination du Crimson de Harvard, en demi-finale de la conférence ECAC.

À l’occasion, ils lui ont permis de se soustraire à un entraînement pour assister à un cours qu’il ne pouvait suivre à distance.

«Ça faisait partie de l’entente. C’est très noble qu’un jeune veuille terminer ses études. En plus, Harvard, c’est une grande institution», a lancé Bruce Cassidy à propos de Donato, qui a disputé les 12 derniers matchs de la saison régulière des Bruins.

«Quand il est à l’aréna, sa concentration est sur les matchs. Sinon, il a la tête à l’école. Par exemple, on a passé quatre jours à Tampa. Pendant que d’autres regardaient des films, il effectuait des travaux scolaires. Quand on est revenu à Boston, certains de nos joueurs se sont occupés de leurs enfants. Lui, il faisait ses devoirs», a raconté l’entraîneur des Bruins.

Gionta impressionné

Expliqué de cette façon, compléter son processus académique et amorcer sa carrière dans la LNH semble facile. Pourtant, c’est loin de l’être. Brian Gionta, dont le premier contact avec Donato s’est fait aux Jeux olympiques de Pyeongchang, peut en témoigner.

«C’est certain que de pouvoir faire les deux dans la même ville, ça aide un peu. Ça reste tout de même tout un engagement de sa part. C’est complètement fou», a indiqué Gionta.

«Ça prend beaucoup de discipline. Je l’ai vu aller aux Olympiques. Je l’ai côtoyé beaucoup. Tu vois que c’est un jeune qui a une tête solide sur les épaules», a ajouté le vétéran de 39 ans.

Diplômé de Boston College, l’ancien capitaine du Canadien avait pris soin de terminer ses études avant de signer son premier contrat professionnel avec les Devils du New Jersey.

À l’école 12 mois par année

De son côté, le choix de deuxième tour (56e au total) des Bruins en 2014 n’a pas été aussi patient. Toutefois, il s’efforce d’accélérer le processus, ce qui lui permettra d’obtenir son diplôme plus rapidement que prévu.

Cette année, il a suivi cinq cours par semestre, au lieu des quatre que contient habituellement le curriculum. Une cadence qu’il compte même maintenir au cours de l’été.

«À la fin de ce semestre-ci, il me restera six crédits à accumuler. J’ai déjà prévu m’inscrire à la session d’été, a raconté Donato. De cette façon, lorsque le prochain camp d’entraînement commencera, je serai sur le point d’obtenir mon diplôme.»

Un bel exemple à suivre.