TBL-BOS

«Lichette-gate» : la LNH colle un avertissement à Marchand

Publié | Mis à jour

Sans le suspendre dans l’immédiat, la Ligue nationale de hockey a servi un sérieux avertissement à Brad Marchand, samedi, qualifiant d’«inacceptable» son geste posé la veille à l’endroit de Ryan Callahan, du Lightning de Tampa Bay.

  • Revoyez le geste dans la vidéo, ci-dessus.

Le controversé joueur des Bruins de Boston a alors léché le visage de son adversaire.

«La Ligue a informé le joueur que ses actions de la dernière soirée (vendredi) sont inacceptables et un comportement similaire dans le futur pourrait faire l’objet de mesures disciplinaires supplémentaires», a indiqué le département des relations publiques de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Vice-président exécutif et directeur des opérations hockey pour la LNH, Colin Campbell s’est adressé directement à Marchand et au directeur général des Bruins, Don Sweeney.

«Je ne sais pas ce qui est pire entre se faire cracher au visage, ce qui entraîne une inconduite de partie, et se faire lécher le visage», avait plaidé Callahan, au terme du match de vendredi.

Selon l'article 23,8 du livre des règlements de la Ligue nationale de hockey, cracher sur un joueur constitue une infraction punissable qui vaut une inconduite de partie. Faudra-t-il adapter cette règle durant la saison morte?

Plus tôt dans les éliminatoires, Marchand avait aussi sorti la langue aux dépens de Leo Komarov, des Maple Leafs de Toronto.

Amateurisme

Dans un article publié dans le "Boston Globe", le journaliste Kevin Paul Dupont est aussi venu condamner le geste de Marchand.

«Brad Marchand doit tempérer ses ardeurs, a-t-il écrit. Ce comportement ne met pas des buts sur le tableau de pointage et ça donne une claque d’amateurisme sur une ligue qui a pris des décennies à gagner sa part du marché dans les sports professionnels en Amérique du Nord.»

«Il est trop bon pour perpétuer ce qui était initialement une blague, a poursuivi le journaliste, à propos de celui qui compte 17 points en 11 matchs lors des présentes séries. Le gag, possiblement coûteux, est épuisé.»

Incompréhension

Vendredi soir, la réaction de l’entraîneur-chef du Lightning Jon Cooper en disait long.

«Il n’y a pas de place dans notre sport pour ce genre de geste, a-t-il indiqué, après de multiples hésitations. Je ne comprends pas.»

«Que dirais-tu si je passais près de toi, maintenant, et que je donnais l’un de ces gros coups de langue au menton?», a par ailleurs demandé Cooper au journaliste qui souhaitait recueillir ses commentaires sur le geste de Marchand.