PIT-WAS

Penguins - Capitals : deux rivaux qui se respectent

Publié | Mis à jour

La demi-finale entre les Penguins de Pittsburgh et les Capitals de Washington met aux prises deux puissances de l’Est et force est de constater qu’un respect mutuel existe entre les deux rivaux.

À savoir s’il s’attend à ce que la lutte demeure serrée jusqu’à la toute fin, le défenseur québécois Kristopher Letang a reconnu que les deux attaques sont redoutables et imprévisibles.

«Il y a tellement de force offensive des deux côtés. On ne sait pas ce qui peut arriver, car nous profitons de nos chances. On en est conscient. Ils peuvent mener 2-0 comme nous on pourrait le faire», explique l’arrière des Penguins.
 
«Ce sont deux équipes qui se respectent.»
 
Il faut donc partir en guerre avec le couteau entre les dents. Car Alex Ovechkin et les canons des Capitals sauront tirer profit des revirements. Les «Pens» ont donc décidé de simplifier les jeux.
 
«On trouve qu’on passe beaucoup de temps dans leur zone et on joue bien avec la rondelle, mais il y a tout le temps une petite erreur», note Letang.
 
«Si tu regardes Ovechkin, tous ses buts sont marqués à deux contre un. Si tu lui donnes ça, il y a de bonnes chances qu’il marque.»
 
Le numéro 58 note aussi que la machine offensive de l’adversaire ne se limite pas seulement à Ovechkin et Nicklas Backstrom.
 
«Ovechkin prend de la place et il joue avec robustesse. Sauf qu’ils ont des gars comme Jay Beagle, Devante Smith-Pelley et Lars Eller.»
 
Le match no 5 sera présenté sur nos ondes en direct de Washington dès 19h, samedi.
 
Écoutez les commentaires de Kristopher Letang et de Sidney Crosby dans la vidéo, ci-dessus.